×
190
Fashion Jobs
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro
CDI · BRUXELLES
KASZER INTERNATIONAL S.A.
Commercial B2B
CDI · FOREST
L’ORÉAL GROUP
PR Manager Benelux Luxury Division - CDD- Start December 2019
CDI · Brussels
SPARTOO.COM
Agent Commercial Benelux Paris f/h
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Showroom Manager – Décoration & Design – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOCCITANE EN PROVENCE
Trainer / Beauty Expert
CDI · ANTWERPEN
AUBADE
E-Marketing Manager
CDI · PARIS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Senior District Manager Belgique – Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Finance Manager – Retail Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
CONFIDENTIEL
Digital Manager
CDI · BRUXELLES
PETIT BATEAU BELGIQUE SA
Collaboratrices de Vente (f/h)
CDD · WATERLOO
PIERRE MARCOLINI
Comptable
CDI · BRUXELLES
FLORA MIRANDA
All Around Creative Intern
Stage · ANVERS
PIERRE MARCOLINI
Stage Assistant(e) Communication Digitale/e - Commerce
Stage · BRUXELLES
FLORA MIRANDA
All Around Creative Intern
Stage · ANTWERPEN
TIFFANY & CO.
Sales Professional
CDI · BRUXELLES
LILLIPUTIENS
Designer / Illustrateur
CDI · TUBIZE
CONFIDENTIEL
Collaborateur de Vente (H/F)
CDD · CHARLEROI
KIPLING
Business Analyst - Kipling
CDI · ANVERS

French Fashion Union : le réseau d'entraide entre créateurs veut se structurer

Publié le
today 11 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une communauté Facebook peut-elle donner naissance à un grand réseau d’entraide entre jeunes créateurs de mode ? C’est ce que tend à démontrer la French Fashion Union, ou FFU, qui a depuis 2016 attiré près de 6 000 professionnels sur sa page. Un succès inattendu qui pousse désormais cette communauté à se structurer.


Morgan Bancel - MG/FNW


« Cherche fournisseur de pochons en coton bio », « Où louer une presse pour couper du cuir ? », « Nous donnons des rouleaux de thermocollant », « Combien faut-il facturer un moodboard ? »… Les messages se succèdent à un rythme soutenu sur la page Facebook du FFU, où les réponses ne se font pas attendre, le tout dans la connivence naturelle qui lie ceux s’étant déjà heurté à l’identification des fournisseurs fiables.

Au départ, il s’agissait pour Esther et Morgan Bancel, créateurs de la marque Esther Bancel, de dialoguer facilement avec leurs camarades de promotion. Mais de classe en classe, d’école en école, plusieurs milliers de professionnels se sont joints aux échanges.

« Cela part d’un manque qui était bien connu et identifié, mais auquel il était difficile de répondre, avec tous ces petits créateurs réalisant moins de 100 000 euros de chiffre d’affaires présents un peu partout, et qui hélas disparaissent au quotidien. Mais le digital nous a fourni le moyen de le faire », nous explique Morgan Bancel.

Un fondateur qui a désormais entrepris d’affranchir ces échanges de Facebook pour les ramener sur un portail dédié. Un conseil de direction est au passage créé, tandis qu'est mise sur pied une association, dont le coût d’adhésion se veut symbolique, nous indique le responsable. Une nouvelle structure et un nouveau support qui doit permettre d'apporter de nouvelles possibilités. Comme celle pour des fournisseurs et fabricants de venir proposer offres et remises aux créateurs.

"Un vrai changement de mentalité est en tain de s’opérer chez les fournisseurs, grâce à cette jeune génération qui arrive avec cet état d’esprit collaboratif, et tous ces designers qui se sentent plus forts ensemble, explique Morgan Bancel. Il n’y a pas une semaine, sur le groupe, sans que des gens ne se donnent rendez-vous pour aller acheter ensemble dans un atelier. Ils prennent 50 mètres ensemble, ce qu’ils ne pourraient faire seuls. Et, logiquement, fournisseurs et ateliers s’adaptent."

Parmi les facteurs de l’identité de la FFU, il ressort d’ailleurs un certain chauvinisme, les membres privilégiant tant que possible les productions françaises. Leur façon de contribuer au dynamisme de leur écosystème. Quant à la RSE, « c’est quasiment un prérequis pour cette génération », relève Morgan Bansel. La French Fashion Union pourrait donc bien donner le ton de ce qui attend la création française.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com