Granado s'offre un second point de vente parisien

Ce mercredi 6 février, la marque de cosmétique brésilienne Granado a ouvert sa seconde boutique parisienne au 11 rue des Francs-Bourgeois, une artère prisée des acteurs de la cosmétique où s’épanouissent Diptyque, Atelier Cologne, Caudalie ou encore Khiel’s. Dans cet écrin d’une cinquantaine de mètres carrés précédemment occupé par la marque italienne de maquillage Kiko, le brésilien présente ses produits de soins et les parfums signés Granado, mais également ceux de Phebo, l’autre marque du groupe Granado. Plus ancien apothicaire et fournisseur de cosmétiques, de médicaments et de fragrances de la famille impériale du Brésil, Granado célèbrera par ailleurs l’année prochaine ses 150 ans.


Boutique Granado - DR

Si Granado est arrivé en France en 2013 au Bon Marché, tout s’est accéléré il y a deux ans et demi lors de l’entrée de Puig à son capital. Sous l’impulsion du groupe catalan, qui a pris une part minoritaire estimée à 35 %, Granado a ouvert sa première boutique française, la toute première à l’export, en décembre 2017 rue Bonaparte et a progressivement intégré une sélection de magasins Sephora. « Notre collaboration avec Puig se passe très bien, pour l’instant, nous atteignons les objectifs qui nous sont fixés et le groupe, grâce à son expertise, nous aide notamment dans la création de parfums (l’un des segments beauté les plus porteurs au Brésil, ndlr) », explique Christopher Freeman, le président du groupe Granado.

Le groupe, qui a réalisé un chiffre d’affaires 2017 d’environ 120 millions d’euros, revendique pour 2018 une croissance de 12 %. Un résultat satisfaisant comparé à une croissance brésilienne restant atone. En France, le seul pays à l’export jouissant pour l’instant d’une présence significative, le groupe explique avoir doublé son chiffre d’affaires, largement porté par l’ouverture de la première boutique. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

BeautéDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER