×
161
Fashion Jobs
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
E-Commerce & Digital Media
CDI · NIVELLES
L'OREAL GROUP
Key Account Manager
CDI · Brussels
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
CLIO GOLDBRENNER
Internship Customer Service & Sales Administration
Stage · BRUXELLES
INTIMISSIMI
Shop Assistant Intimissimi Bruxelles
CDI · BRUXELLES
DODI
Merchandiser Itinerant
CDI · ANDERLECHT
Publicités

Hugo Boss reste optimiste malgré ses difficultés à Hong Kong

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 6 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après avoir confirmé le déclin de ses ventes trimestrielles aux États-Unis et à Hong Kong, la marque allemande Hugo Boss prévoit une amélioration de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices, grâce à la modernisation de ses magasins et à la croissance de la Chine continentale et du e-commerce, 


Photo : Hugo Boss


Le mois dernier, Hugo Boss avait révisé à la baisse ses prévisions de bénéfices pour l'exercice 2019, tout en annonçant des résultats préliminaires pour le troisième trimestre en-deçà de ses prévisions. Mardi, la marque allemande a confirmé ces résultats.

Mark Langer, directeur général d'Hugo Boss, s'attend pourtant à une augmentation "significative" du résultat opérationnel au quatrième trimestre, grâce à l'expansion de la société en Chine continentale et à l'essor de ses activités e-commerce, qui ont augmenté de 36% au troisième trimestre. Cette croissance en ligne a été alimentée par les améliorations apportées au site Internet de Hugo Boss et à son expansion en Scandinavie et en Irlande. Selon Mark Langer, cette dynamique devrait se poursuivre au cours du quatrième trimestre.

Le cours de l'action Hugo Boss, qui a baissé de près de 40% l'année dernière, est resté stable après ces annonces.

Hugo Boss s'attend également à une croissance des ventes après la rénovation de ses magasins, notamment de son flagship des Champs-Élysées à Paris, où les ventes ont été très encourageantes en octobre. Si Hugo Boss est réputé pour ses costumes, la stratégie récente de l'entreprise — qui consiste à introduire des modèles plus décontractés et sportswear afin de séduire un public plus jeune — a porté ses fruits : les ventes de sa marque Hugo, plus tendance, ont augmenté de 6% au troisième trimestre.

Mais les ventes ont chuté de 8% sur le continent américain, en raison d'une baisse de la demande locale et touristique aux États-Unis, et du déclin de la vente en gros entraîné par l'augmentation des ventes en ligne.

Dans l'ensemble, les activités de détail du groupe, qui incluent le e-commerce, ont vu leur chiffre d'affaires (corrigé des effets de change) augmenter de 3% au troisième trimestre, tandis que les activités de gros ont baissé de 5%. La croissance du chiffre d'affaires a ralenti à 2% en Asie, en raison de la baisse à deux chiffres des ventes à Hong Kong, qui représente habituellement un quart de l'augmentation de ses ventes en Chine, partiellement compensé par une forte augmentation sur le continent.

L'essor de la demande en Chine continentale a également aidé le fabricant de sacs à main de luxe Hermès à compenser le ralentissement de la croissance des ventes à Hong Kong au troisième trimestre ; la maison française a déclaré que cette dynamique s'était poursuivie en octobre.

Alors que les troubles s'intensifient à Hong Kong, Mark Langer ne s'attend pas à une reprise rapide : selon lui, certains magasins ont été contraints de fermer leurs portes pendant plusieurs journées consécutives, incitant Hugo Boss à rediriger ses stocks de Hong Kong vers d'autres marchés asiatiques.

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.