Intu Properties entérine l'abandon de son rachat par Hammerson

Intu Properties a officiellement accepté de revenir sur l'accord précédemment passé avec Hammerson, qui souhaitait l'acquérir. La direction d'Hammerson a ainsi retiré l'invitation adressée aux actionnaires visant à approuver la transaction, après que la foncière britannique a fait l’objet d’un projet de rachat par le français Klépierre.


Hammerson revient sur l'offre de rachat de son concurrent Intu - Intu Properties

Le processus d’acquisition d’Intu par Hammerson avait été suspendu début avril dans l’attente d’une proposition de rachat de ce dernier par Klépierre, offre qui a depuis été rejetée en raison d'un montant jugé insuffisant. Selon des sources proches du dossier, le positionnement de Klépierre était directement lié au projet de rachat d’Intu par Hammerson, et notamment à la chute du titre Hammerson que le possible rachat d’Intu Properties avait occasionné.

De fait, l’intervention de Klépierre dans le rapprochement d’Intu et Hammerson a permis à ce dernier de revenir sur une démarche qui inquiétait les actionnaires. Outre la dette de 3,4 milliards de livres affichée par Hammerson, ceux-ci auraient pointé du doigt les dangers posés par l’investissement dans un portefeuille britannique à risque, en pleine érosion de la confiance des consommateurs outre-Manche.

Intu Properties compte un peu moins d’une vingtaine de centres commerciaux en Grande-Bretagne, dont notamment l’Intu Broadmarsh de Nottingham et Trafford Centre de Manchester. A ceux-ci s’ajoutent trois actifs en Espagne, à Madrid, Saragosse et dans les Asturies. Au global, la foncière dispose d'un portefeuille de 2,4 millions de mètres carrés qui a accueilli l’an passé 35 millions de visiteurs, pour un revenu cumulé de 470 millions de livres (536 millions d’euros).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Distribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER