×
161
Fashion Jobs
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
E-Commerce & Digital Media
CDI · NIVELLES
L'OREAL GROUP
Key Account Manager
CDI · Brussels
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
CLIO GOLDBRENNER
Internship Customer Service & Sales Administration
Stage · BRUXELLES
INTIMISSIMI
Shop Assistant Intimissimi Bruxelles
CDI · BRUXELLES
DODI
Merchandiser Itinerant
CDI · ANDERLECHT
Publicités

Kering discuterait de la possibilité d'un accord avec Moncler

Publié le
today 5 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quelques jours après l'officialisation de l'accord entre LVMH et Tiffany pour plus de 14,7 milliards d'euros, l'autre géant français du luxe serait à son tour positionné pour réaliser une acquisition majeure. Cette fois-ci, il ne s'agit pas de joaillerie mais de l'univers du ski version luxe. Selon Bloomberg, Kering et Moncler ont ouvert des discussions dans la perspective d'un accord.


Moncler Genius avec Craig Green - Moncler


Les sources du média américain évoquent la possibilité d'une "union" entre le groupe dirigé par François-Henri Pinault et la marque née dans l'univers du ski à Grenoble, aujourd'hui experte de la doudoune de luxe et basée à Milan. Bloomberg précise que Kering n'a pas souhaité commenter le sujet et que les représentants de Moncler n'étaient pas joignables.

La valorisation de Moncler Spa, société cotée, est d'environ 10 milliards d'euros. Le cours de son action a quasi quadruplé depuis son entrée en bourse en 2013. A la clôture, le mercredi 4 décembre, son action était cotée à 38,83 euros. Son actionnaire clé reste Remo Ruffini qui conserverait quelque 22,5 % selon les calculs réalisés par Bloomberg.

La doudoune haut de gamme reste le produit phare de Moncler, avec une offre débutant autour des 850 euros. Mais la marque a développé un vestiaire complet. Elle a surtout dynamisé sa visibilité et son attractivité auprès d'une clientèle plus fashion avec son projet Moncler Genius qui fait appel à des créatifs talentueux et donne un ton plus impertinent au label.

Une initiative qui ouvre aussi la possibilité à la marque de créer des partenariats spéciaux avec des grands magasins, comme récemment aux Galeries Lafayette Champs Elysées. Et dans le même temps de multiplier les écrins pour son offre plus conventionnelle dans les lieux et axes touristiques, comme d'ici quelques mois en haut des même Champs Elysées à Paris. Récemment Remo Ruffini expliquait dans FashionNetwork.com que Moncler, qui compte quelque 220 magasins dans le monde, visait le développement dans le travel retail, mais aussi en Chine qui représente 30 % de son chiffre d'affaires. Celui-ci est annoncé à 995 millions d'euros pour les neuf premiers mois de 2019.

Côté Kering, trouver un accord avec la marque de skiwear lui permettrait de prendre pied sur un territoire qu'elle n'occupe pas réellement aujourd'hui avec Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Balenciaga ou Alexander McQueen. En un sens, le groupe de François-Henri Pinault, qui s'est désengagé de Puma l'an passé, reviendrait ainsi dans l'univers du sport avec une approche correspondant mieux à son portfolio de marques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com