×
Publicités
Publié le
23 mai 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Inde

Publié le
23 mai 2005




Chiffres-clés 2004
• Population : 1 080 millions d'habitants
• Taux de croissance du PIB : + 6,9 %
• Exportations françaises textile-habillement versl'Inde : 9,8 millions d'euros
• Exportations textile-habillement de l'Inde vers la France : 737 millions d'euros


Industries textiles :


Une filière textile complète…

Le secteur textile-habillement joue un rôle essentiel pour l'économie du pays : avec environ 35 millions de personnes, il est le deuxième pourvoyeur de main-d'oeuvre.

Au sein de l'industrie textile indienne, deux secteurs se côtoient, le secteur "organisé" qui regroupe les grandes unités industrielles et le secteur "décentralisé" qui rassemble une multitude de petites sociétés, pour la plupart de taille familiale.

La production des filatures émane du secteur organisé et concerne principalement la production de fils de coton. Le pays a produit 4,1 millions de tonnes de fils en 2003.

L'Inde est notamment le premier exportateur mondial de fil de coton, avec 25 % des exportations mondiales.

Dans le domaine des tissages, ce sont les petites unités du secteur décentralisé qui dominent et environ 20 % des tissus sont encore produits à l'aide de métiers à bras.

La production indienne de tissus s'est élevée à 42,4 milliards de m² en 2003.








…qui doit faire face à la concurrence de la Chine

L'Inde est le troisième fournisseur textile de l'Union européenne en valeur, derrière la Chine et la Turquie.

S'agissant de la France, l'Inde figure également au troisième rang des fournisseurs textiles (hors Union européenne) avec un courant d'exportations vers l'Hexagone de 478 millions d'euros en 2004.

Jusqu'à présent, l'Inde a bénéficié d'un marché intérieur gigantesque, protégé par des régimes d'importations draconiens et des droits de douanes prohibitifs.

Le démantèlement des quotas expose désormais le pays à une plus grande concurrence internationale, émanant notamment de la Chine.

Afin de mieux armer le pays face à la concurrence étrangère, le gouvernement indien a élaboré la Nouvelle Politique Textile (New Textile Policy) : déréglementation de l'industrie textile, mise en place d'un programme de restructuration des dettes et d'un fonds de modernisation (5,3 milliards d'euros) figurent parmi les principales actions engagées.








Industries de l'habillement :


Cinquième fournisseur de la France en vêtements tissés…

L'Inde figurait au septième rang des fournisseurs d'habillement de l'Union européenne en valeur pour l'année 2004 et le pays occupait, cette même année, le cinquième rang des fournisseurs extra-européens de la France en vêtements tissés, derrière la Chine, la Tunisie, le Maroc et la Roumanie.

L'Inde a exporté l'équivalent de 259 millions d'euros de vêtements tissés vers la France en 2004, soit un recul de 7 % par rapport à 2003.

L'Inde est sans doute le pays le mieux armé pour faire face à la montée en puissance de la Chine dans l'environnement économique de l'après 2005.

L'Inde dispose en effet de nombreux atouts, parmi lesquels une filière textile intégrée, une abondante matière première (le coton), une main-d'oeuvre nombreuse, qualifiée et peu coûteuse (en ce début d'année, les exportations vers l'Union européenne sont bien orientées).

Il reste néanmoins de nombreux points à améliorer, notamment les infrastructures, les délais de livraisons, ainsi que la capacité à répondre à de plus larges commandes.








…l'Inde est à l'origine de près de 3 % des exportations mondiales

De même que dans le secteur textile, l'industrie indienne de l'habillement se divise en deux segments : un secteur organisé formé de grandes unités de production et un secteur composé de petites unités. Ce dernier comprend la majorité des entreprises.

En 2003, les exportations indiennes d'habillement ont représenté 6,5 milliards de dollars, soit près de 3 % des exportations mondiales.

Au sein du vaste marché intérieur indien, si un certain traditionalisme reste de mise, le courant casual a cependant fait son apparition, sous l'influence des nombreuses marques présentes sur le territoire.

Cette évolution concerne davantage les vêtements pour homme et enfant, le prêt-à-porter féminin restant majoritairement dominé par les vêtements traditionnels.

Il reste que le nombre croissant de femmes actives pourrait conduire à un développement du prêt-à-porter féminin de marque.







Pages réalisées avec le concours de la Mission Economique de New Delhi

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com