L'industrie de la création et du retail britannique commente le Brexit

Avec une grande partie du Royaume-Uni encore sous le choc après le résultat du référendum sur l'UE de la semaine dernière, deux des organismes de l'industrie de création et du retail du pays ont publié des déclarations sur leur avenir.



Le British Retail Consortium (BRC) a indiqué que la priorité du retail au cours des négociations du Brexit sera la préservation des avantages du marché unique. « Conserver un prix bas des marchandises pour les consommateurs et assurer la sécurité des entreprises doivent être au cœur des plans du gouvernement pour la vie en dehors de l'UE », a déclaré la CEO du BRC, Helen Dickinson.

Elle a également déclaré qu'il était important que le gouvernement intervienne rapidement pour expliquer le processus de désengagement de l'UE et a ajouté que « les retailers doivent être préparés à la possibilité de fluctuations importantes, en particulier en ce qui concerne le taux de change et la confiance des consommateurs ». À court terme, leur première priorité devrait être de continuer à garantir des coûts supplémentaires minimaux pour les biens importés au Royaume-Uni en provenance de l'UE, selon Helen Dickinson.

La Fédération des industries de création, l'organisme national réunissant tous les arts du Royaume-Uni, les industries de création et l'éducation culturelle, a également publié une déclaration post-référendum.

« Comme le Royaume-Uni crée une nouvelle identité et une nouvelle position sur la scène mondiale, nos arts et les industries de création - le secteur le plus dynamique de l'économie - vont jouer un rôle important », a déclaré John Kampfner, le directeur général. « Il sera essentiel pour toutes les parties de travailler ensemble pour veiller à ce que les intérêts de notre secteur sur les questions comme l'accès au financement et aux talents soient protégés alors que le Royaume-Uni entreprend une nouvelle relation avec l'Europe. L'importance de la culture britannique dans la représentation de notre pays dans le monde sera plus grande que jamais. »

La fédération a réalisé une enquête avant le référendum, qui a montré un soutien à plus de 96 % pour le Remain, contre 4 % en faveur du Brexit. Les industries de création représentaient 84,1 milliards de livres sterling au sein de l'économie britannique en 2013-2014, en hausse de 8,9 %. L'Europe est actuellement le plus grand marché d'exportation pour les industries de création, représentant 57 % du total du commerce extérieur, ce qui signifie que le Brexit affectera certainement les membres de la fédération.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Distribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER