×
192
Fashion Jobs
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro
CDI · BRUXELLES
KASZER INTERNATIONAL S.A.
Commercial B2B
CDI · FOREST
L’ORÉAL GROUP
PR Manager Benelux Luxury Division - CDD- Start December 2019
CDI · Brussels
SPARTOO.COM
Agent Commercial Benelux Paris f/h
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Showroom Manager – Décoration & Design – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOCCITANE EN PROVENCE
Trainer / Beauty Expert
CDI · ANTWERPEN
AUBADE
E-Marketing Manager
CDI · PARIS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Senior District Manager Belgique – Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Finance Manager – Retail Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
CONFIDENTIEL
Digital Manager
CDI · BRUXELLES
PETIT BATEAU BELGIQUE SA
Collaboratrices de Vente (f/h)
CDD · WATERLOO
PIERRE MARCOLINI
Comptable
CDI · BRUXELLES
FLORA MIRANDA
All Around Creative Intern
Stage · ANVERS
PIERRE MARCOLINI
Stage Assistant(e) Communication Digitale/e - Commerce
Stage · BRUXELLES
FLORA MIRANDA
All Around Creative Intern
Stage · ANTWERPEN
TIFFANY & CO.
Sales Professional
CDI · BRUXELLES
LILLIPUTIENS
Designer / Illustrateur
CDI · TUBIZE
CONFIDENTIEL
Collaborateur de Vente (H/F)
CDD · CHARLEROI
KIPLING
Business Analyst - Kipling
CDI · ANVERS

La Fashion week masculine londonienne orientée vers le marché chinois

Par
AFP
Publié le
today 12 juin 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion Week masculine londonienne qui a débuté ce vendredi  s'est focalisée tout particulièrement sur la promotion de la mode masculine britannique en Chine, avec la nomination d'un ambassadeur international en la personne de Hu Bing, un mannequin, acteur, chanteur et philanthrope chinois.

Xander Zhou - printemps-été 2014 - Pixel Formula

Cinquième marché mondial pour le prêt-à-porter masculin de luxe en 2014, la Chine devrait devenir le numéro deux mondial dès 2017, derrière les États-Unis, selon le cabinet Euromonitor International.

Pour la marque de luxe italienne Ermenegildo Zegna, qui a ouvert sa première boutique à Pékin en 1991, la Chine est déjà son premier marché au niveau mondial.

Les investissements chinois ont aussi permis de donner un nouveau souffle aux marques britanniques traditionnelles - plusieurs tailleurs de Savile Row (Hardy Amies, Kilgour, Gieves & Hawkes et Kent & Curwen) sont détenus par le groupe hongkongais Li&Fung, appartenant aux les frères milliardaires du même nom.

Mais, tandis que les marques occidentales se frayent un chemin en Chine, Xander Zhou est le seul créateur chinois à présenter régulièrement ses collections à Londres depuis 2012.

Dans le passé, il a délibérément évité les motifs asiatiques de peur d'être catalogué. Mais dans sa collection printemps-été 2016, ce créateur basé à Pékin a "trouvé le courage d'utiliser des éléments orientaux", confie-t-il à l'AFP.

"Le fait que je sois maintenant prêt à faire ça est lié à mon évolution mais aussi à l'évolution du monde en termes de stéréotypes sur les créateurs chinois", explique-t-il.

Xander Zhou salue l'intérêt porté à la Chine lors de cette Fashion Week, où le créateur pékinois Sean Suen fera ses débuts lors d'un défilé sponsorisé par le magazine GQ China.

"L'heure de la Chine a sonné dans de multiples domaines, et pour ce qui est de la mode masculine, Londres est l'endroit où il faut être", estime-t-il.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.