×
173
Fashion Jobs
MAISON DEGAND
Inventory Control Manager
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
E-Commerce & Digital Media
CDI · NIVELLES
L'OREAL GROUP
Key Account Manager
CDI · Brussels
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
TAILOR&FOX
Assistant Store Manager
CDI · VIENNE
AMERICAN VINTAGE
Verkoopsmedewerker 15h (m/v)
CDI · KNOKKE-HEIST
Publicités

Le CE du Bon Marché porte plainte contre la direction pour délit d'entrave

Par
AFP
Publié le
today 21 juil. 2005
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 21 juillet 2005 (AFP) - Les élus du comité d'entreprise du Bon Marché, le grand magasin parisien membre, comme la Samaritaine, du groupe LVMH ont porté plainte pour "délit d'entrave" contre leur direction, à cause de son "absence de transparence sur la dégradation de l'emploi".


Façade du Bon Marché
Photo : E.Kremer

"Les élus du comité d'entreprise (CE) du Bon Marché constatent, depuis plusieurs années, une dégradation de la situation de l'emploi dans leur entreprise", ont-ils déclaré dans un communiqué.

Cette dégradation s'est "poursuivie en 2004, et en l'absence de transparence de la direction sur ce point, le CE a saisi le tribunal de grande instance pour délit d'entrave", a-t-il ajouté.

"Le rapport du cabinet d'expertise comptable Syndex, mandaté par les élus du CE", a indiqué que "le Bon Marché a perdu plus de 100 emplois" entre 2001 et 2003, et ce "sans que le CE ait été consulté", a expliqué à l'AFP son secrétaire Pierre Moulin (CFDT). "Et nous en avons encore perdu 25 en 2004", a-t-il ajouté.

Les élus du CE ont donc demandé "à l'unanimité" en février 2005 une "réunion extraordinaire du CE présidée par le PDG Philippe de Beauvoir", qui "n'a jamais eu lieu", a souligné M. Moulin.

"Les élus du CE (CFDT, FO, CFTC) ont donc déposé une assignation le 6 juillet et l'audience aura lieu le 6 octobre 2005", a-t-il indiqué.

Le secrétaire du CE a exprimé son "inquiétude suite à la fermeture de la Samaritaine et des promesses de reclassement de ses salariés dans le groupe". M. Moulin s'inquiète également des "pertes économiques dans la branche distribution" que la fermeture de la Samaritaine pourrait causer au groupe LVMH, "qui risque de renoncer à certains investissements".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.