×
Publié le
14 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Covid-19 pourrait faire chuter fortement la valeur des marques de luxe

Publié le
14 oct. 2020

On n’en a pas fini de mesurer l’ampleur des dégâts du Covid-19 dans la mode. En particulier dans le secteur du luxe. Selon Brand Finance, la valeur du Top 50 des marques luxe et premium pourrait perdre plus de 35 milliards de dollars en raison de la pandémie, tandis qu’au-delà des maisons du segment haut de gamme la valeur des 500 marques les plus valorisées au monde pourrait chuter d'environ 1 trillion de dollars.


Le top 10 des marques luxe et premium les plus valorisées en 2020 - Brand Finance


Tel est le constat dressé par le cabinet de conseil londonien, alors qu’il vient de publier son classement du top 50 2020 des marques luxe et premium les plus valorisées, dominé par Porsche. La marque automobile allemande est suivie par Gucci, Louis Vuitton, Cartier, Chanel et Hermès, Dior arrivant en neuvième position.

Une fois de plus, ce sont les marques françaises, qui dominent le classement avec des croissances de valeur soutenues. Elles sont cinq à truster le top 10: Louis Vuitton (+21,4%), Cartier (+10,1%), Chanel (+19,4%), Hermès (+9,1%), Dior (+8,6%), démontrant le leadership des deux géants LVMH et Kering sur la catégorie. Gucci, Louis Vuitton, Hermès, Moncler et Bottega Veneta figurent pour leur part dans le top 10 des marques de luxe les plus fortes, dominé cette année par Ferrari et Rolex.

A noter la fulgurante remontée de Givenchy, avec la croissance la plus rapide dans le classement des marques de luxe les plus valorisées cette année, sa valeur de marque augmentant de 74% à 2 milliards de dollars américains, gagnant simultanément 11 places en passant du 37ème au 26ème rang. "La solide performance et la croissance de Givenchy, en particulier de sa division maquillage et de son parfum L’Interdit, ont contribué à la solide performance financière de la société mère, LVMH au cours de l’année précédente. Le label a continué à se concentrer sur le développement et l'activation de sa plateforme de commerce électronique omnicanal initialement lancée en 2017", souligne le rapport.
 
Seulement voilà, cette valorisation construite au fil des années à coup d’importants investissements se trouve aujourd’hui sérieusement menacée par la crise du coronavirus. Selon Brand Finances, concernant la mode et le segment du luxe, ce sont les marques d’habillement et la vente au détail, qui devraient être les plus touchées, faisant face à une perte de valeur de marque en moyenne de 20%, tandis que les marques de cosmétiques devraient rester à l'abri de l'impact négatif de la pandémie.

Toutefois, note le cabinet, "même si la crise est sans précédent, cela devrait accélérer la consolidation du secteur selon la capacité des marques les plus fortes à répondre à la montée en puissance des circuits digitaux et des marchés asiatiques".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com