Le festival ASVOFF va récompenser Kim Jones ce week-end à Paris

Le festival annuel du film de mode​ ASVOFF tiendra sa 10e édition à Paris le week-end prochain et décernera une nouvelle catégorie de récompenses, baptisée « Global Champions ». Trois personnalités créatives seront ainsi récompensées : un créateur, un commercial et un journaliste ; respectivement Kim Jones, créateur des lignes masculines de Dior Homme, Ian Roger, de 24 Sèvres, et le journaliste Loïc Prigent.


 
Diane Pernet par Ruven Afanador   

Ces nouveaux prix « (célèbrent) les pionniers du secteur de la mode, qui ont contribué de manière notable à ce que le film de mode ait de plus en plus d'impact au fil des années », explique Diane Pernet, fondatrice d'ASVOFF, qui signifie A Shaded View on Fashion Film (Une vue ombragée sur la mode), en référence à son propre look - iconique - entièrement noir et à son indétrônable mantille espagnole.

ASVOFF avait fait ses premiers pas au Jeu de Paume en octobre 2008, avant de s'installer pendant sept ans au Centre Pompidou, puis au Nuboyana Film Studio en Bulgarie. L'édition 2018 se déroulera en deux étapes de trois jours chacune, du 12 au 14 octobre au Club de l'Étoile, puis au Palazzo Altemps de Rome, grâce au soutien de Bulgari.
 
La saison de ce week-end présentera quelque 80 films, un mélange de projets publicitaires, de courts-métrages d'avant-garde, de manifestes artistiques en roue libre, de comédie noire, de fantaisie érotique et de multiples formats hybrides.
 
Parmi les œuvres sélectionnées, on pourra découvrir Reflections, de Fabien Baron pour Bottega Veneta et la campagne filmée par Glen Luchford, Gucci Dans Les Rues. Ainsi que des films de Steve McQueen (pour Chanel), d'Ali Mahdavi (Gloria Vanderbilt), et même Four Photographic Sonatas avec Michael Fassbender, tourné par Bruce Weber.

 
Une image tirée du film Traction Avenue - ASVOFF  

Depuis son lancement en 2008, ASVOFF encourage les artistes émergents (et plus établis) à changer radicalement la façon dont on représente la mode et à remettre en question les paramètres conventionnels du cinéma. Le festival est itinérant - il a déjà posé ses valises au Barbican Centre, à Art Basel Miami, au CaixaForum Barcelona, au Musée Franz Mayer et au Festival de Cannes.

Cette année, l'actrice espagnole Rossy de Palma préside un jury composé de Michèle Lamy, épouse et muse de Rick Owens, Jean-Paul Gaultier, Pamela Golbin, commissaire d'expositions de mode, l'artiste ORLAN et Élisabeth Quin, célèbre critique de cinéma française.

Au programme de ce week-end : une série de films réalisés par des élèves de l'École de la Cité et de Casa 93, une école de mode pour les jeunes des quartiers défavorisés, un événement baptisé ASVOFF10 x The Kids of the Banlieue. Le soir, plusieurs master class avec Michèle Lamy, Patrice Haddad, producteur de films, et le musicien Casey Spooner. Ajoutez à cela les projections de trois films de John Malkovich, un long-métrage documentaire, Uninvited, sur le DJ Marcelo Burlon, producteur du label County of Milan, et un film de Michel Haddi, A.K.A., sur Velvet, la superstar de la Factory.

« En fin de compte, ASVOFF vise à récompenser l'excellence dans cette sous-catégorie de plus en plus importante, à attribuer des prix aux performances les plus émouvantes, au son le plus envoûtant, à la mode et aux visuels les plus captivants... Certains affirment que le cinéma de mode s'est enfin épanoui. À mon avis, nous venons juste de planter la graine », prévient Diane Pernet.

Le festival du film est ouvert au public, sauf la cérémonie de remise des prix du samedi soir, accessible sur invitation uniquement. Elle se déroulera au siège du président d'honneur d'ASVOFF, Jean-Paul Gaultier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCréationEvénements
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER