×

Le groupe Vivarte se sépare de Stéphane Roche

Publié le
14 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mission de Stéphane Roche prend fin au sein du groupe Vivarte. Il avait pris ses fonctions en mars 2019 en tant que directeur général du groupe et président de La Halle. "Cette décision, qui intervient dans le cadre de la réduction du périmètre des activités du groupe, est effective à compter de ce jour", indique Vivarte ce 14 septembre, dans une note que FashionNetwork a pu consulter.


Avant de rejoindre Vivarte, Stéphane Roche a notamment travaillé chez Decathlon, Cyrillus et Brice. - DR

 
Au mois de juillet, la cession de La Halle a été actée par le tribunal de commerce de Paris. Le groupe Beaumanoir (Cache Cache, Bonobo, Morgan...) a repris 366 magasins et 2.520 employés de la chaîne de mode familiale, tandis que l'enseigne de chaussures Chaussea a mis la main sur 128 emplacements et 700 salariés.
 
Le groupe Vivarte, riche de près d'une vingtaine d'enseignes avant que les cessions ne s'enchaînent depuis trois ans (Naf Naf, André, Chevignon, San Marina, Kookaï, Besson...), ne compte aujourd'hui plus que deux actifs, à savoir l'enseigne de souliers Minelli et la chaîne de prêt-à-porter féminin Caroll.

La direction du groupe précise qu'une éventuelle mise en vente de ces deux marques n'est pas à l'ordre du jour. Et que la stratégie en place consiste à étendre leur présence à l'international, par le biais d'ouvertures de magasins en propre et de sites marchands, surtout en Europe.
 
Côté gouvernance, le groupe Vivarte demeure toujours présidé par Patrick Puy, qui avait été propulsé à ce poste en octobre 2016. Précisons que ce spécialiste des entreprises en difficulté œuvre également au chevet du groupe de cosmétiques Alès et depuis cet été à la tête du groupe Kidiliz, qui vient d'être placé en redressement judiciaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com