×
160
Fashion Jobs
PURE
Junior PR Account Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro - Belgique
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager Benelux – Wholesale - Fashion - Premium Luxe
CDI · ANVERS
L’ORÉAL GROUP
Key Account Manager - Luxe Division- Start Asap
CDI · Brussels
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
EASTPAK
Digital Strategic Account Specialist - Eastpak
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Marketing Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
L’ORÉAL GROUP
Demand Planner Fmcg
CDI · Brussels
ATELIER VALENTINE AVOH
Stage en Communication
Stage · BRUXELLES
TENUE DE VILLE
Stage en Marketing/Communication
Stage · BRUXELLES
NATACHA CADONICI
Stagiaire Assistant/e Communication /E-Commerce
Stage · BRUXELLES
NATACHA CADONICI
Stagiaire Fashion Designer Assistant
Stage · BRUXELLES
SWAROVSKI
Store Manager Inno Brussel Rue Neuve (35 Hours)
CDI · BRUXELLES
INTIMISSIMI
Shop Assistant Intimissimi Bruxelles
CDI · BRUXELLES
ETREAC AGENCY
Conseillèr(e) en Vente de Produits Cosmétiques de Luxe
CDD · LIÈGE
ETREAC AGENCY
Beauty Consulent
CDD · ANVERS
Publicités

Le PSG freiné dans ses ambitions business ?

Publié le
today 7 mars 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est un poncif. Mais c’est bien la beauté du sport et en particulier du football. Ce qui procure des émotions à des millions de fans : les retournements de situation, le scénario à rebondissement, quand l’impossible devient possible. Mercredi soir le PSG, ses joueurs et ses fans, en ont fait l’amère expérience. En s’inclinant sur leur terrain 3 buts à 1 face l'équipe de Manchester United, le club de la capitale a défié les statistiques. Dans l’histoire de la ligue des Champions, le PSG est la première  formation à être éliminée à ce stade après avoir gagné le match aller à l’extérieur 2-0.


AFP / Martin Bureau


Pour Paris, le revers est d’autant plus douloureux que le club, propriété de QSI (Qatar Sports Investments), rêve de remporter un titre continental et ne parvient pas à entrer, malgré de lourds investissements depuis 7 ans, dans le dernier carré de la compétition. Après avoir connu la désillusion en 2017 après un 6-1 infligé par le FC Barcelone en huitième de finale, puis éliminé par le Real Madrid en 2018, il se voit de nouveau stoppé alors qu’il pensait avoir quasiment validé le billet pour le tour suivant après le premier match.

Des échecs sportifs qui freinent fort logiquement le bel essor commercial de la marque PSG à l’international. L’entreprise est pourtant considérée aujourd’hui comme un modèle en ce qui concerne les collaborations et les licences pour un club de sport grâce au travail de sa filiale PSG merchandising dirigée par Fabien Allegre.

Le club signe notamment des collections mode avec des marques établies (Levi’s, Boss) et des créateurs (Manish Arora, Koché, Bape). Tout un univers lifestyle, qui accompagne la montée en gamme de l’ensemble des prestations du club (et de celui des places au stade), les stars mondiales sur le terrain (Neymar Jr, Kylian Mbappé) et en tribunes (David Beckham, Beyoncé…) lui ont permis de devenir désirable pour une clientèle qui s’étend bien au-delà des fans du foot liés à Paris.

« Le Paris Saint-Germain a parfaitement intégré cette dimension mode en se positionnant à l’avant-garde de cette tendance. C’est aujourd’hui un "club-marque" qui voit sa stratégie originale et inédite porter ses fruits en particulier grâce à la collection Jordan. Les produits et replicas sont devenus un formidable générateur de revenus additionnels et de conquêtes de nouveaux territoires », explique Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport & Cycle pour commenter une étude sur les passerelles entre le sport et la mode.

Ainsi avec sa collaboration avec la marque du groupe Nike (équipementier du club), dévoilée en début de saison faisait figure de nouveau pas pour faire du PSG une marque globale et étendre son aura auprès d’une nouvelle audience mais aussi toucher le marché américain.
 
L’étude, réalisée auprès de 5 000 personnes et s’appuyant sur le Defi et Promas pour définir leur rapport aux articles de sport dans leur vie quotidienne,  les ventes de maillots PSG aux Etats-Unis auraient grimpé de 470% par rapport à l’an dernier.

L’impact est tel qu’après avoir débuté sur un démarrage des ventes en trombe, le PSG précisait viser la barre du million de maillots vendus sur une saison. Soit une hausse de près de 20% par rapport à la saison précédente au terme de laquelle le club aurait été proche des 900 000 maillots vendus. Avec des maillots vendus entre 85 et 140 euros, c’est au bas mot entre 15 et 28 millions d’euros supplémentaires de ventes de maillots qui pourraient être engrangés cette saison.

En développant son site et son réseau de boutique le PSG a aussi vu les fans s’offrir ce maillot sur ses propres réseaux de distribution. Ainsi 226 171 maillots ont été vendus directement par le club sur la saison 2017-19.

Avec l’engouement autour du partenariat avec Jordan et la notoriété croissante du PSG, le cap des 900 000 liquettes devrait être franchi.

Reste qu’avec le nouveau revers sportif, la barre du million pourrait s’avérer plus délicate à passer. Mais sur cette lancée, le club de la capitale devrait prochainement rivaliser avec le Real Madrid, le FC Barcelone, le Bayern Munich et… Manchester United.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com