×
187
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Les salons veulent leur part de la Fashion Week

Publié le
today 23 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que les défilés ont débuté ce lundi à Paris, les salons Première Classe, Woman, Tranoï, mais aussi Vendôme Luxury, et Splash, petit nouveau de la saison, ouvriront eux leurs portes à la fin de la semaine pour capter les acheteurs présents pour la Fashion Week.


Affiche du salon Première Classe de septembre 2019 - © Jefferson Fouquet - Céline Saby


Le salon Première Classe, organisé par WSN Développement (Who's Next) dans le jardin des Tuileries à chaque Fashion Week en mars et septembre, célèbre son trentième anniversaire. Se tenant du vendredi 27 au lundi 30 septembre, le rendez-vous majoritairement dédié aux accessoires élargira ses horizons avec plusieurs animations : la première sera l'exposition de pièces exclusives conçues par une trentaine de créateurs pour marquer l'anniversaire du salon, sur le thème "Et si c'était à refaire, qu'est-ce que je ferai ?". Une "collection OO" qui emmène certains vers des rééditions et d'autres vers des voies totalement nouvelles.

Outre les 400 marques d'accessoires exposantes, auxquelles s'ajoutent une cinquantaine de représentants du prêt-à-porter, s'exprimeront également une quinzaine de griffe de lingerie ou bain sélectionnés par Exposed, la plateforme créative lancée il y a plusieurs saisons par le Salon International de la Lingerie. Not Showroom amènera pour la seconde fois un contingent de créateurs chinois, tandis que d'anciens lauréats ou finalistes de l'Andam et du Festival de Hyères, dont le salon est partenaire, seront également mis à l'honneur.

Enfin la quête d'une création plus responsable sera l'occasion d'inviter deux autres partenaires : le premier, 1.618, salon dédié au luxe durable, installera dans un espace éco-conçu une dizaine de marques ou projets pour qu'ils présente leur démarche, à l'instar de Valentine Gauthier, Christina Krämer, Amédée Paris, Jem, Sceau by Sanaui ou encore Tangy Collection. Dans cette même démarche, Première Classe invite également Goooders, nouvelle plateforme de "mode éthique premium destinée aux voyageurs engagés" qui présentera six de ses marques sélectionnées. Des espaces qui rythmeront la visite, ouverte au grand public pour l'un d'entre eux : le pop-up Face to Face, côté Concorde, autre gisement de marques à découvrir pour les professionnels comme les particuliers.

Non loin de là, au Carrousel du Louvre, c'est Tranoï qui installera ses marques aux mêmes dates, du 27 au 30 septembre. Ayant diversifié ses activités avec la tenue simultané de plusieurs showrooms dans Paris, rassemblant des agents et leurs marques à l'Atelier Richelieu, mais aussi les créateurs de London Show Rooms rue de la Roquette, Tranoï appelle désormais son salon plus traditionnel "Tranoï The Tradeshow".

En pleine transition, l'organisateur de l'événement, désormais dirigé par Boris Provost suite au départ de David Hadida, entend montrer ses axes de repositionnement déjà sur cette édition. Tranoï veut ainsi se réaffirmer plus créatif, mais aussi offrir plus de services à ses exposants. Des visuel merchandisers et des community managers offriront par exemple leurs services aux marques pendant les 4 jours du salon réparti une fois encore en deux lieux, le Carrousel du Louvre et le Palais de la Bourse.


Visuel du salon Woman septembre 2019 - Man/Woman Shows


Si le volume du rendez-vous s'est un peu réduit, revendiquant 350 marques cette saison (contre 450 l'an dernier), Tranoï poursuit en tout cas son travail de thématisation de la visite amorcé les saisons passées, et a déterminé quatre univers pour cette édition féminine : un premier très "resortwear", sous l'intitulé "Vacations Edit", avec des noms comme Le Petit Trou, Inouitoosh, Agua de Coco, Ibeliv, Temptation Positano, Manebi, Sadh ou Ergon Mykonos. La mode "consciente" sera également au programme, "les marques engagées et responsables dans leur processus de fabrication, mais également leurs modèles financiers comme Rocio, Wheve, Pero, Mii Collection, Stella Pardo, Leafy Natural Couture seront présentées", précise ainsi le salon.

Un univers rassemblera également en son sein les accessoires (Bianca Makris, Aeneis, Lalique, Helena Thulin, Begg & co, En Shalla, Kaai, CA4LA, Hazina), tandis que le lifestyle sera la quatrième et dernière thématique. Un espace à la scénographie spécifique puisqu'il sera "aménagé et décoré à la manière d’un Appartement Parisien contemporain, en partenariat avec Petite Friture" annonce Tranoï. Seront notamment présentées dans ce contexte des griffes de prêt-à-porter et d’accessoires françaises comme Destrée, Alice Balas, La Seine et moi, Stella Pardo ou Do Paris.  

La thématique de la mode durable est également au coeur de la prochaine édition du salon Woman, qui se tiendra cette saison encore au Pavillon Vendôme, (7 place Vendôme), sur trois jours : du vendredi 27 au dimanche 29 septembre. Pas d'univers dédié ici, mais un critère désormais prévalent dans la sélection de marques des organisateurs. Le salon qui a emmené une sélection de 70 marques à New York du 15 au 17 septembre dernier, présente à Paris cette saison 80 labels féminins.

Parmi les nouveaux noms à découvrir au Pavillon Vendôme, côté prêt-à-porter ou activewear : PH5, marque américaine qui entend réinventer le tricot, la griffe finlandaise que l'on ne présente plus, Marimekko, la créatrice majorquine J. Llambias, mais aussi Rus, marque premium espagnole également. Du même pays toujours, la griffe de souliers artisanaux About Arianne fera sa première sur Woman, tout comme la griffe d'activewear durable américaine Girlfriend Collective, et les sacs londoniens de Mashu et new-yorkais de Oad.


La tente du salon resortwear et beachwear Splash en juin 2019, au pied du pont Alexandre III (VIIIe arrondissement de Paris) - Splash


Un salon bien installé que le Woman désormais, mais qui faisait encore office il y a peu de dernier né du paysage de la Fashion Week. C'est chose révolue désormais, puisque Splash s'est depuis frayé son chemin. Lancé à l'été 2016 par "The Claret Showroom", ce rendez-vous BtoB du bain et du resortwear en plein Paris se tenait jusque là pendant la Fashion Week masculine de juin. Pour la première fois, il se positionne également sur la Fashion Week féminine, du dimanche 29 septembre au mardi 1er octobre, et ce toujours sous ses tentes en  bord de Seine, au pied du pont Alexandre III.

Et quelle "première" : le salon fait le plein avec environ 180 marques de beachwear, de resortwear ou d'accessoires, soit près de 40 nouveaux exposants.

Une sélection très internationale (seulement 5% de marques françaises), avec notamment Melissa Odabash, Moeva, Tatiane de Freitas, auxquels s'ajoutent également désormais des représentants de l'univers activewear. Le public du salon est également on ne peut plus international, grâce aux connexions anglo-saxonnes des organisatrices notamment. Après avoir accueilli un millier de visiteurs en juin, elles tablent sur 1 500 pour cette première édition d'automne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com