Levi Strauss : jeu de chaises musicales à la direction du groupe

Levi Strauss a annoncé une série de nominations en vue de rendre son organisation plus efficace, sur fond de départ annoncé de James Curleigh, le président des différents marques du groupe (Levi's, Dockers, Signature by Levi’s Strauss et Denizen by Levi’s) depuis 2012.


Liz O'Neill voit le spectre de ses fonctions s'élargir - Levi Strauss

La firme américaine a ainsi nommé Liz O'Neill au poste de vice-présidente exécutive en charge de la chaîne d'approvisionnement, de l'innovation et de l'offre produits. Ce poste nouvellement créé combine les fonctions de conception, merchandising, développement de produits et  planification au sein d'une seule équipe. Liz O'Neill sera responsable de l'ensemble du cycle de vie du produit, de l'idée initiale à la distribution du produit en magasin et sur Internet.

L'entreprise met également sur pied une nouvelle organisation pour superviser la vente directe aux consommateurs. Cette direction est confiée à Marc Rosen, vice-président exécutif et président. Ce dernier, qui dirige déjà les activités e-commerce de Levi Strauss, a désormais pour objectif de proposer une expérience d'achat fluidifiée, à la fois dans les magasins physiques et sur Internet. Marc Rosen est un spécialiste de la vente au détail, à la tête de Walmart pendant près de 15 ans.

Les activités de e-commerce et de vente au détail en magasins physiques étant regroupées sous un même poste, Carrie Ask, jusque-là en charge du retail, quitte la société.

Levi Strauss a par ailleurs promu Jennifer Sey au poste de vice-présidente et directrice marketing : elle rendra désormais des comptes directement à Chip Bergh, le PDG. Jennifer Sey, qui travaille depuis 19 ans au sein de la firme américaine, chapeautait déjà le service marketing de Levi's : elle est considérée comme un acteur clef de la résurgence de la marque. En interne, les équipes sont persuadées que le fort investissement marketing de Levi's a permis à la marque de revenir en force ces dernières saisons. Son PDG a d'ailleurs annoncé des budgets renforcés pour l'année à venir.

« Nous cherchons à nous adapter à l'évolution de l'environnement du commerce de détail afin d'atteindre nos objectifs à long terme. Les changements de direction que nous venons d'annoncer vont accélérer notre croissance durable et rentable, dans le monde entier », a déclaré Chip Bergh, PDG de Levi Strauss.

L'équipe n'est pas encore tout à fait au complet. Levi Strauss cherche quelqu'un pour diriger le département données et analyse.

De son côté, James "JC" Curleigh, président des marques du groupe, a annoncé son intention de quitter l'entreprise. Au cours des six dernières années, l'homme et son équipe ont remis Levi's sur le chemin de la croissance rentable.

Traduit par Paul Kaplan

Copyright © 2018 Fibre2Fashion. All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterDenimNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER