Longchamp fait ses grands débuts sur les podiums

Longchamp se lance vers les sommets sur les podiums new-yorkais. Voilà une chose qu’il faut reconnaître aux Français : ils savent vraiment s’y prendre pour lancer et développer une griffe avec précision et raffinement.


Voir le défilé
Longchamp - Printemps été 2019 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula

Précision et raffinement, deux mots qui décrivent parfaitement l’excellent début sur les podiums de cette légendaire maison parisienne, un défilé présenté samedi après-midi avec une assurance folle au 3 World Trade Center, à plus de 200 mètres d’altitude, pour fêter le soixante-dixième anniversaire de la griffe.

Précision et raffinement, quand bien même ces pièces transpiraient une attitude rebelle pleine de confiance en soi, celle de femmes indépendantes au style Indie chic enjoué : ce que les Français appellent souvent la Haute Bobo (ou bourgeois-bohème haut de gamme).

Sur le podium, Kaia Gerber a assuré  le clou du spectacle, tandis que Kate Moss et Kendall Jenner étaient au premier rang. Cette dernière est la star de la dernière campagne de publicité de la maison, réalisée par David Sims, qui la voit déambuler dans le Louvre avec une allure divine.

Les mannequins ont défilé au 68e étage d’un espace encore brut au sein de ce gratte-ciel tout neuf, sur fond de vues incroyables de la Freedom Tower, de la Statue de la Liberté, de la baie de New York et du Brooklyn Bridge.

« Longchamp n’est pas une marque de niche et je voulais m’adresser à un large public. J’ai pensé aux femmes fières et indépendantes, qui ont confiance en elle et un sens très personnel du style. Des créatrices de tendance, comme Anita Pallenberg et Veruschka », expliquait Sophie Delafontaine, directrice de la création et petite-fille du fondateur de la maison, Jean Cassegrain.

Le résultat était une collection très réussie, quoi que brassant large : des robes aériennes à imprimé animalier avec bottines assorties, de tendres robes en macramé avec beaucoup de volume, portées avec des sandales à franges de gladiateur en daim, des bikinis en cuir impertinents, des caftans à épaisseurs superposées demi-transparents et de magistraux débardeurs de Wonder Woman en daim.

Toutes ces pièces étaient associées à une belle sélection de nouveaux sacs Longchamp, comme l’Amazone, orné de pierres hippie chic et de sangles colorées en imitation peau de serpent. Dans l’ensemble, une impression de guerrières urbaines au style pointu, même s’il y avait aussi beaucoup de vêtements à porter pour une soirée jump dans un club d’été branché sur la plage.

« Formidable, j’ai hâte de me procurer au moins la moitié de la collection », s’enthousiasmait une Kate Moss particulièrement blonde en coulisses après le défilé.

Sophie Delafontaine a aussi été assez maligne pour engager la crème de la crème dans son équipe. Le producteur d’expérience Alexandre de Betak, connu pour son travail remarquable avec Christian Dior, avait monté un décor impeccable à base de moquettes beiges et de parois de verre, avec une touche supplémentaire de chic audacieux apportée par la styliste française renommée Marie-Amélie Sauvé. Tandis que l’as des DJ Michel Gaubert a entretenu une ambiance spectaculaire à souhait, avec la musique du compositeur franco-grec Alexandre Desplat, oscarisé pour les bandes-sons de The Grand Budapest Hotel et de La Forme de l’eau. Le tout avec un casting ultra-mixte, tout à fait indiqué dans cette cité melting pot d’Amérique du Nord.

« Il nous fallait un casting très divers, parce que nous sommes une marque démocratique qui s’adresse à un public très large. Ce défilé est une étape importante pour Longchamp et je ne vois pas de meilleur endroit où passer ce cap qu’ici, avec une vue plongeante sur toute l’énergie et la magnificence de New York », souriait Sophie Delafontaine, avant de se tourner pour saluer Isabelle Huppert.

Cette année est particulièrement dense puisque Longchamp a également ouvert un magasin amiral de 500 mètres carrés sur la 5e avenue, près de la cathédrale Saint-Patrick. Et le 11 septembre, Longchamp fêtera son anniversaire à l’occasion d’un événement monumental au sein du Palais Garnier, le célèbre opéra de Paris.

Comme nous le disions plus tôt, il n’y a pas meilleurs que les Français pour développer une marque.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER