×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
16 déc. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH chercherait à se séparer de Pink Shirtmaker

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
16 déc. 2020

La marque de chemises masculines Pink Shirtmaker serait en vente, selon plusieurs sources. Pour l’instant, son propriétaire LVMH n’a pas confirmé l’information. Il s’agit d’une des plus petites marques du conglomérat de luxe français.


Pink Shirtmaker


Les boutiques du label Thomas Pink, renommé Pink Shirtmakers en 2018, ainsi que le site web de la marque et ses comptes sur les réseaux sociaux, sont fermés depuis cet été, tout comme ses flagships de West End et de la City à Londres, ainsi que ses espaces des terminaux 2 et 5 de l’aéroport d’Heathrow. La boutique de Madison Avenue, à New York, affiche elle aussi porte close.

L’année 2020 a été difficile pour le secteur de la mode dans son ensemble, mais Pink a particulièrement souffert de la baisse de la demande de chemises de bureau pendant la pandémie. Alors que le télétravail est devenu la norme pour de nombreux travailleurs du secteur des services et notamment de la finance, le public cible de la marque a drastiquement diminué.

D’après le quotidien The Evening Standard, les potentiels acheteurs ont été invités à consulter les informations financières du label la semaine dernière.

Après avoir mis la main sur le fabricant de chemises, LVMH a relancé son activité en le renommant Pink Shirtmaker et en le faisant monter en gamme, avec des prix compris entre 130 et 175 euros. Les coûts de transformation auraient apparemment grevé les bénéfices de l’entreprise.

Les comptes publiés avant la relance de Thomas Pink Limited pour l’année allant jusqu’au 31 décembre 2018 affichaient une perte d’exploitation creusée de 20% à 23,5 millions de livres. Les recettes avaient aussi baissé, se situant à 12,2 millions de livres contre 15,4 millions de livres l’année précédente.

Lors de la publication des comptes en septembre, l’entreprise a affirmé conserver son optimisme et s’est déclarée préparée pour "affronter le défi [du Covid-19] de la meilleure façon possible". Un peu plus tôt dans l’année, le directeur des opérations de la marque Steve Price avait quitté l’entreprise pour rejoindre la start-up The Shirt Society.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com