×
187
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

LVMH renforce son engagement contre la discrimination

Publié le
today 15 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LVMH affiche de plus en plus son engagement en faveur de la diversité et contre toutes formes de discrimination. Le numéro un mondial du luxe a ainsi signé en mars les normes mondiales de conduite promues par les Nations Unies contre la discrimination à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes. Quelques jours plus tôt, le groupe avait organisé une série d’événements en France et à l’international pour promouvoir la diversité et l’inclusion sur le lieu de travail.


La direction de LVMH lors de la signature du code de conduite anti-discrimination - Copyright Nora Houguenade


Comme le souligne la société, cela fait dix ans qu’elle s’inscrit dans cette démarche, en particulier à travers un code de conduite lancé en 2009 et revu en 2017, qui inclut « la lutte contre toute forme de discrimination dont l’orientation sexuelle et l’identité de genre, sur le lieu de travail, mais aussi à l’égard des clients, des fournisseurs et des distributeurs LGBTI, en insistant afin que les partenaires commerciaux en fassent autant ».

Au sein même des maisons, le groupe encourage cet engagement. La nomination de Virgil Abloh à la tête des collections masculines de Louis Vuitton représente un acte fort. L'Américain est à ce jour le seul créateur noir à la barre d’une marque de luxe mondiale. Le designer, né de parents ghanéens, a d’emblée marqué le coup en choisissant dès son premier défilé pour la griffe des mannequins issus de tous les continents, tout en se référant au drapeau arc-en-ciel, symbole du mouvement LGBTI. D’autres marques de la galaxie de Bernard Arnault mettent en avant des créations no-gender, telles que J.W. Anderson, dont LVMH contrôle 46 % des parts, ou par exemple la Maison Francis Kurkdjian avec son parfum "gentle fluidity".

Le groupe souligne que cette politique passe aussi par des formations anti-discrimination destinées aux recruteurs depuis 2011. Des tests, visant à éliminer toute forme de discrimination dans le processus de recrutement, sont également déployés dans le monde entier par un cabinet indépendant. LVMH indique avoir initié par ailleurs un programme mondial de formation axé sur la thématique des "biais inconscients" et du "leadership inclusif" qui sera déployé d’ici à la fin de 2019 pour tous les employés occupant un poste clé, tandis qu'ont été mis en place "des outils pratiques de sensibilisation à la non-discrimination dans le recrutement".

Le géant du luxe semble aussi avoir saisi que la lutte contre la discrimination débute le plus tôt possible. Avec son Institut des Métiers d’Excellence, il a ainsi signé des partenariats avec les villes de Clichy et de Montfermeil. Si tous ces jeunes en formation n'intégreront pas les maisons de sa prestigieuse écurie, c'est aussi une manière d'amener des profils et des visions nouvelles dans le secteur.

« Dans le monde d’aujourd’hui, où les singularités s’affirment, être capable de les entendre, les inclure et les valoriser est un formidable levier pour notre secteur », glisse Chantal Gaemperle, directrice des ressources humaines et synergies du groupe. D'autant que le profil du consommateur de luxe a largement changé sur la dernière décennie. La diversité, symbolisée par Virgil Abloh ou Rihanna avec sa ligne de cosmétiques Fenty Beauty by Rihanna lancée en 2017 par Sephora, ouvre de nouveaux horizons commerciaux. Ces exemples démontrent qu'au-delà d'une avancée incontournable sur le plan éthique, cette diversité est en plus largement créatrice de valeur pour une entreprise.


L'événement Diversité/Inclusion organisé à Paris par LVMH le 13 mars - Copyright Nora Houguenade


Dans ce contexte, LVMH a réuni à son siège parisien le 13 mars dernier 300 personnes, parmi lesquelles des membres du comité exécutif, des présidents de maisons et des directeurs des ressources humaines « pour célébrer les résultats obtenus en termes d’égalité professionnelle femme-homme et continuer à renforcer son engagement en faveur de la diversité et de l’inclusion ». A cette occasion, a été lancé l'"Inclusion Index", une initiative pour stimuler des actions autour de la diversité en interne et promouvoir les efforts pour soutenir les objectifs du groupe sur ce thème.

Le géant du luxe entend atteindre la parité aux postes clés d’ici à 2020. La présence des femmes à ces postes était de 23 % en 2007. Elle est montée à 42 % en 2018. Pour faciliter leur carrière, à tous les niveaux de l’organisation, dans toutes les régions et au sein des griffes, a été créée la communauté EllesVMH, qui organise régulièrement des sessions de coaching et de mentorat. LVMH précise qu'en mars, le dispositif a été renforcé via le nouveau projet Shero, une plateforme digitale interne et communautaire pour favoriser la progression des carrières des femmes autour d’articles, de podcasts, de vidéos, de partage d’expérience, etc.

Cet engagement apparaît en fait nécessaire à l’heure de la globalisation et de la montée en puissance des réseaux sociaux. Comme LVMH, de plus en plus de marques et de groupes sont en train d’intégrer les thèmes de la diversité et de l’inclusion au cœur de leur stratégie, tout comme celui du développement durable. Des éléments, qui s’annoncent incontournables pour assurer à l’industrie du luxe une croissance durable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com