×
181
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Masculin : trois jeunes marques repérées au London Show Rooms

Publié le
today 1 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Présentées au sein de la Tranoï Gallery de la rue de la Roquette lors du London Show Rooms, la dizaine de marques sélectionnées étaient à Paris du 17 au 22 janvier derniers pour présenter leurs collections et tenter de séduire le marché européen. A l’opposé de la vague streetwear et sportswear, les marques en présence affichaient pour l’hiver 2019/20 un vestiaire inspiré par le tailoring et l’authenticité. Parmi elles, Blindness, Olubiyi Thomas et Omar Afridi.


Blindness - DR

 
Si l’on connaît désormais bien Juun J, Wooyoungmi et System, la mode coréenne fait naître depuis quelques années de nouveaux talents à l’image de Blindness, une marque lancée en 2012 et construite autour de ses deux designers, Kyu Yong Shin et Jisun Park, un couple aujourd’hui installé à Londres. 
 
Demi-finaliste du concours LVMH en 2017, la jeune marque créateur joue depuis ses débuts sur le contraste masculin-féminin, le « gender fluid », et décline un vestiaire néo-romantique associant les volumes oversized aux broderies, perles et autres ornements, dans des silhouettes mixant sportswear et esprit tailoring

Aujourd’hui distribuée dans une trentaine de points de vente, notamment chez Opening Ceremony et l’Eclaireur, et principalement en Corée, la marque présentait sa dernière collection hiver « Control through Clothing », une collection inspirée par l’esprit militaire et marquée par la variété des matières – tartan, pied de poule, imprimés floraux – pour disent-ils "sortir des cadres et des conventions". Ses créateurs souhaitent désormais franchir un cap et conquérir l’Europe.


Olubiyi Thomas - DR


A l’opposé de la vague streetwear, la marque Olubiyi Thomas, du nom de son créateur, prêche quant à elle la durabilité et l’intemporalité dans un style ethnographique. 
 
Originaire du Nigéria, élevé en Ecosse et installé à Londres, le designer propose pour l’hiver un vestiaire inspiré par « le modernisme archaïque ». Un concept qui privilégie les matières naturelles (coton, soie, lin, laine) et associe l’esprit tailoring à des influences ethniques et multiculturelles avec des références au kimono, au kaftan et au vêtement traditionnel nigérian, le buba.
 
Fabriquant au Royaume-Uni, Olubiyi Thomas est aujourd’hui distribué dans quatre points de vente au Japon, en Corée du Sud, au Pays basque et sur le site Farftech. 


Omar Afridi - DR


Après l’expérience d’une première marque, Leon Bara, lancée en 2015 et distribuée dans une dizaine de points de vente, principalement en Asie, l’entrepreneur londonien d’origine afghane Omar Afridi présentait sa nouvelle marque éponyme à Paris. Un changement de nom accompagné d'un esprit contemporain et artisanal, emmené par un directeur artistique japonais, Hayate Hichimori. 
 
Baptisée « Pastoral nomadisme », la première collection d’Omar Afridi souhaite marquer la double influence avec d’un côté une âme spirituelle, celle du Japon, et de l’autre un ancrage terrien et nomade, référence à l’Afghanistan mais aussi aux imprimés et découpes inspirés par l’art des aborigènes d’Australie.
 
La marque devrait conserver la dizaine de points de vente gagnés avec Leon Bara, et souhaite cibler davantage le marché asiatique et européen. 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com