×
145
Fashion Jobs
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
CALZEDONIA
District Manager Calzedonia Luxembourg
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
HOLLISTER CO
Assistant Manager (Manager in Training) - Hollister co. Waasland - Full Time
CDD · SAINT-NICOLAS
FASHION & LUXURY SELECTION
Sales Advisor (nl/fr/Eng)
CDI · BRUSSEL
PIMKIE
Winkelverantwoordelijk(e) Sint-Niklaas m/v
CDI · SAINT-NICOLAS
COURIR
Vendeuse/Vendeur - Charleroi - CDI - 38h - f/h
CDI · CHARLEROI
Publicités

Maus Frères entre en négociation exclusive pour acquérir The Kooples

Publié le
today 20 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

The Kooples s'apprête à rejoindre le portefeuille du groupe suisse Maus Frères. Ce dernier a en effet annoncé ce mercredi être entré en négociation exclusive avec les propriétaires de la griffe mixte à l'esprit rock. La société parisienne fondée en 2008 par les frères Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha devrait ainsi intégrer d'ici à la fin du premier semestre 2019 le pôle "marques internationales" de la firme helvète, dirigé par Thierry Guibert, avec Lacoste, Gant et Aigle.


The Kooples


La marque française revendiquait un chiffre d'affaires de 227 millions d’euros en 2018, notamment grâce à son réseau en propre composé de 334 magasins, principalement basés en Europe et aux Etats-Unis. Pour l'heure le groupe ne donne pas de précision sur le montant de cette potentielle transaction, ni si les actionnaires historiques resteront au capital. Un porte parole du groupe suisse précise toutefois qu'il n'y a pas de projet annoncé pour modifier l'organisation de la société, aujourd'hui dirigée par Nicolas Dreyfus.

« Nous avons effectué ces dernières années un travail de renforcement et d’élargissement conséquent de nos marques existantes. The Kooples viendrait compléter notre gamme avec un positionnement plus mode, axé city/rock, évoluant dans l’univers du luxe accessible. Nous avons été séduits par son positionnement et son potentiel qui ont permis un développement équilibré de la marque entre femmes et hommes dès son origine, explique Didier Maus, président du conseil d'administration du groupe suisse. Par ailleurs, cette acquisition entrerait parfaitement en ligne avec la stratégie globale de Maus Frères. En Suisse, nous concentrons nos efforts sur nos enseignes de grande distribution Manor et Jumbo, respectivement leader et co-leader sur leur marché, et à l’international, nous développons et gérons un portefeuille de marques mondiales premium, auquel The Kooples viendrait en parfait complément. »

La puissance du groupe Maus Frères, qui a racheté la marque Lacoste en 2011 et lui a fait franchir la barre des deux milliards de chiffre d'affaires en 2017, pourrait permettre à The Kooples de se développer davantage au niveau international et s'appuyer sur les ressources du groupe pour améliorer les performances de ses productions de textiles et accessoires.

En 2015, The Kooples avait déjà cherché de nouveaux actionnaires, alors que le fonds LBO France souhaitait sortir de son capital. Mais la démarche n'avait pas abouti. The Kooples avait en 2011 accueilli le fonds LBO France en tant qu'actionnaire minoritaire à hauteur de 20%. Selon l'Agefi, à l'époque l'opération avait valorisé l'entreprise à 250 millions d'euros, soit plus de 10 fois son Ebitda de l'époque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com