×
Publié le
13 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Milan renoue vendredi avec une Fashion Week homme mêlant physique et digital

Publié le
13 janv. 2022

Avec la cinquième vague du Covid et son variant Omicron, la Chambre de la mode italienne (Camera nazionale della moda italiana, CNMI) a dû revoir l'organisation de sa Semaine masculine, ne comptant plus que quatre défilés physiques par jour. La Fashion Week programmée à Milan du 14 au 18 janvier a essuyé des défections et des changements de programme, mais ces cinq journées consacrées aux collections homme pour l’automne-hiver 2022-23 ne s’annoncent pas moins attrayantes, avec de nombreuses nouveautés.


1017 Alyx 9SM débute sur les podiums milanais vendredi - © PixelFormula


Pour des raisons sanitaires, Giorgio Armani a décidé d’annuler tous ses défilés (Giorgio Armani et Emporio). Dans la foulée, d’autres maisons, comme MSGM, ont choisi de renoncer à leur show physique en basculant au format digital, enlevant un peu de lustre à cette manifestation lombarde. Et ce malgré les chaudes recommandations envoyées par la Chambre de la mode à ses membres les invitant à tenir bon.

Ainsi, sur les six nouveaux noms qui devaient débuter sur les podiums milanais cette saison, le créateur irlandais Jonathan Anderson et sa maison JW Anderson et le nouveau label de Claudio Antonioli, 44 Label Group, ont préféré passer eux aussi au numérique.

La Fashion Week peut cependant compter sur les quatre autres noms débutant à Milan, qui maintiennent leur défilé: 1017 Alyx 9SM, la marque du styliste américain Matthew Williams, qui est aussi le directeur artistique de Givenchy, ainsi que Federico Cina, JordanLuca et Justin Gall, trois des labels émergents les plus intéressants du moment.

Parmi les ténors du Made in Italy, tiennent le cap Zegna, Dsquared2, Fendi, Dolce&Gabbana, Philipp Plein, Etro et Prada. Le dernier jour, mardi 18, sera dédié à des shows numériques avec, entre autres, A-Cold-Wall, Children of the Discordance et Serdar.

Des défilés en comité restreint



Au total donc, les organisateurs annoncent 60 rendez-vous. La Semaine de la mode milanaise, qui réunit 53 marques, prévoit un calendrier comportant "16 défilés physiques, 22 présentations, 18 contenus digitaux et sept événements". En raison de la situation, les défilés se tiendront en petit comité avec une centaine d’invités au plus, la plupart étant retransmis sur le Net en direct.

L'installation dans la boutique milanaise de la maison française - Louis Vuitton


Le programme des festivités et des événements spéciaux a en toute logique également été réduit avec l’annulation des nombreuses fêtes prévues initialement. Mais les participants pourront néanmoins assister à quelques initiatives de taille, comme la 8e édition du Fashion Film Festival Milano, l’exposition hommage au photographe Giovanni Gastel et celle consacrée aux 50 ans de C.P. Company.

Enfin, Louis Vuitton va réaménager dans le cadre de cette Fashion Week son flagship milanais de la Via Montenapoleone, avec une installation spectaculaire exclusive en hommage à Virgil Abloh. La sculpture d’un avion-jouet, symbole récurrent de son directeur artistique décédé le 28 novembre, prendra possession de la cour, tandis que les vitrines et le rez-de-chaussée de la boutique seront animés par un échiquier où s’affronteront mannequins et pions géants, mettant en scène la dernière collection homme conçue par Virgil Abloh, pour le printemps-été 2022, vendue à Milan en avant-première.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com