×
173
Fashion Jobs
MAISON DEGAND
Inventory Control Manager
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
E-Commerce & Digital Media
CDI · NIVELLES
L'OREAL GROUP
Key Account Manager
CDI · Brussels
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
TAILOR&FOX
Assistant Store Manager
CDI · VIENNE
AMERICAN VINTAGE
Verkoopsmedewerker 15h (m/v)
CDI · KNOKKE-HEIST
Publicités

Mode durable : vers un réveil des consciences ?

Publié le
today 2 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En cette année 2019, seules 8 % des marques avaient placé le développement durable au cœur de leur stratégie. Un niveau stable par rapport aux années précédentes. Mais, pour 2020, le chiffre grimpe d'un coup à 26 %, selon l'Institut français de la mode (IFM), pour qui l'heure est enfin à un changement de paradigme.


La part des marques faisant de la durabilité l'une de leurs priorités passe de 8 à 26 % en un an - Shutterstock


Ce chiffre a été dévoilé le 17 novembre à Paris à l'occasion de la journée de conférence annuelle "Fashion Reboot" de l'IFM, qui avait pointé, il y a un an encore, un décalage important entre d'un côté, les 20 % de consommateurs français ayant acheté de la mode responsable en 2018 et, de l'autre, les quelque 8 % de marques faisant de la durabilité un sujet prioritaire.

"Nous sommes véritablement face à une prise de conscience" pour Thomas Delattre, professeur à l'IFM, qui souligne englober dans la mode responsable les pièces en matériaux recyclés, bio ou encore made in France. Et insiste sur le potentiel de cette mode responsable : 29 % des clients en ont acheté en 2019, contre 73 % consommant de l'alimentation bio et 57 % des cosmétiques écoresponsables.  Ce qui n'empêche pas le marché de la mode durable d'être déjà évalué à 7 milliards d'euros.

Fort d'une centaine de marques et enseignes interrogées, l'IFM a par ailleurs été capable d'identifier les principaux domaines où se concentre l'investissement durable des marques. Elles sont ainsi 28 % à pointer comme objectif prioritaire la connaissance de l'origine des matériaux. Elles sont également 28 % à rendre prioritaire l'utilisation de matériaux recyclés. Sans oublier 25 % mentionnant le rejet de certains matériaux, comme la fourrure. A contrario, 22 % confessent ne pas entreprendre d'actions particulières concernant la durabilité de leur offre.

De leur côté, les clients sont 78 % à indiquer regarder la provenance et la composition des produits, 85 % à réclamer davantage de transparence sur les prix. Et c'est sur ce point que l'IFM relève un blocage problématique pour la suite : 50 % des consommateurs ne s'estiment pas assez informés sur le sujet.


" Pourquoi n’avez-vous pas acheté de produits de mode durable ?" - IFM



Ainsi, 81 % des consommateurs français jugent ne pas avoir accès aux informations durables, contre 68 % chez les consommateurs américains. Les Français sont par ailleurs 40 % à ne pas savoir où trouver les produits. Sans oublier deux autres arguments clefs : 33 % jugent les produits trop chers, et 8 % les rejettent pour leur style.

42 % de déconsommation



Reste que, si la mode responsable progresse, le marché devrait à nouveau s'inscrire en retrait de 1 % cette année, et de 0,8 % l'an prochain. Ceci notamment du fait d'une déconsommation d'habillement qui a touché 42 % des Français. Avec un niveau stable par rapport à 2018 entre la déconsommation subie (60 %) et choisie (40 %), nous indique l'IFM. Par ailleurs, les prix barrés continuent de peser 50 % des ventes d'habillement.

En parallèle, la mode de seconde main poursuit sa croissance, avec pas moins de 42 % ayant acheté des vêtements, accessoires et chaussures d'occasion en 2019, comme l'indiquait l'IFM dans une étude communiquée début octobre à FashionNetwork.com "Surtout, 31 % des Français ont vendu des vêtements en 2019 " souligne Thomas Delattre, qui pointe la montée en puissance de portail comme l'incontournable Vinted, le spécialiste du luxe de seconde main Vestiaire Collective, sans oublier Vide Dressing, désormais propriété de Leboncoin.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com