×

Monsoon Accessorize met en vente son réseau français

Publié le
29 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors qu'il est en grande difficulté sur son marché domestique, le groupe britannique Monsoon Accessorize entend se séparer de ses activités françaises. Une offre de reprise vient ainsi d'être publiée concernant sa filiale tricolore, qui a été placée en redressement judiciaire le 24 juin dernier par le tribunal de commerce de Paris, après une cessation de paiements intervenue le 17 juin. 


Le magasin du centre commercial So Ouest, à Levallois-Perret. - DR


Le périmètre français de l'entreprise, qui s'est réduit ces dernières années, concerne aujourd'hui onze magasins, dont quatre à Paris, cinq en Ile-de-France et deux unités implantées dans les Pays de la Loire. Ces points de vente, surtout situés en centres commerciaux, ont généré en 2018/19 un chiffre d'affaires de 10,5 millions d'euros (13,3 millions en 2017/18), et emploient à ce jour 67 personnes. L'offre de cession inclut ce parc de boutiques, mais aussi la licence de marque. Accessorize, qui commercialise des bijoux, des sacs, des foulards, des chaussures et des chapeaux ou des gants, qui avait fait ses débuts dans l'Hexagone en 2005.

Deux administrateurs judiciaires ont été nommés dans ce dossier de recherche de repreneurs en plan de cession. Il s'agit de 2M & Associés et Thevenot Partners. Les offres des potentiels acquéreurs sont à déposer d'ici au 23 juillet prochain.

Outre-Manche, le groupe Monsoon Accessorize était déjà en délicatesse avant la phase du coronavirus. Cette crise sanitaire a accru ses problèmes et précipité sa mise en faillite au Royaume-Uni le 9 juin dernier. Un changement de main a eu lieu dans la foulée : son fondateur en 1973 Peter Simon est revenu aux commandes pour tenter de relancer l'enseigne, avec un périmètre bien plus restreint. Un plan de restructuration drastique incluant la fermeture d'au moins 35 magasins britanniques et la suppression de 545 emplois a été mis sur pied. La cession de l'activité française intervient dans cette optique d'allègement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com