×
Publié le
26 août 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mossi: label engagé Made In Banlieue

Publié le
26 août 2022

La griffe féminine Mossi marque le trait d’union entre Paris, où elle s'est établie, et sa banlieue, où a grandi son créateur. Elle se veut un mixte entre la couture et le prêt-à-porter, avec un positionnement prix haut de gamme. Mossi Traoré, le fondateur trentenaire, fera sa présentation lors de la Semaine de la mode féminine au salon TranoÏ, du 29 août au 2 septembre 2022. Ce dernier s’impose avec la qualité des techniques de couture utilisées et celle des matières.


Mossi - Aliocha Boi


Qui est-il? Ancien étudiant de l’école Mod'Art à Paris, Mossi Traoré ne finalise pas son cursus scolaire et décide de faire un stage à l’opéra Garnier dans les années 2000. Il se lance par la suite dans l’apprentissage de nouvelles techniques auprès d’une couturière qui le forme dans son atelier à gare du Nord. Il se découvre à cette époque une passion pour l’Inde et l’Italie.

Entre 2011 et 2014, il crée sa première marque avec l’une de ses camarades d’école. En 2019, il s’associe à Lavinia Di Renzo pour donner vie au label Mossi. Ensemble, ils remportent le prix Pierre Bergé de l’Andam en 2020.

La mode Mossi s’adresse à une femme émancipée, notamment à la ‘banlieusarde’, loin des clichés: "J’estime que la femme Mossi n’est pas une cliente mouton. Elle a de la personnalité et des goûts pointus. En venant chez nous, elle sait ce qu’elle veut porter", relève le créateur.


Collection automne-hiver 2022 - Olesya Shilkina


Le couturier aime les jeux de superpositions et expérimente le travail du plissé. Il s’amuse avec les formes et développe des imprimés. Les pièces phares de son vestiaire ? Une jupe asymétrique et une blouse en cascade de drapés.

Chaque collection a une démarche immersive en fonction de la thématique que le couturier aborde. Ses voyages et son environnement animent ses créations: "Il faut que je vive un voyage sinon c’est ennuyant. C’est ce qui me nourris et je m’amuse", confie-t-il.

Avant d’ajouter: "Acheter un vêtement Mossi, c’est contribuer à un écosystème favorisant l’inclusivité, la diversité, l’insertion, etc. C’est un acte de consommation responsable", raconte l'entrepreneur à FashionNetwork.com.

Une rencontre entre l’esprit couture et l’urbain



Porteur de nouveaux projets, le créateur bouscule les codes de la mode et cherche à avoir un impact sur son territoire, en mettant en lumière le public issu des quartiers. Il développe son projet 'Made in Banlieue': "La banlieue a des choses à raconter. On arrive à faire de super projets inclusifs, sans avoir les mêmes moyens que de grands groupes. C’est avant tout une volonté et un état d’esprit. On veut affirmer une position."


Promotion 2021 - Jenke Ahmed Tailly


Inspiré par la célèbre couturière Madame Grès, ce dernier lui rend hommage en ouvrant une école de couture à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), baptisée Les Ateliers d’Alix. En 2019, il lance sa première formation initiale sur une durée de trois ans et s’associe à des couturiers expérimentés qui ont travaillé entre dix et quarante ans pour plusieurs maisons de couture. Fin 2021, la première promotion, composée de douze étudiants, est diplômée et l’une de ses élèves est lauréate du prix LVMH. Les Ateliers d’Alix proposent également une formation couture en candidat libre et des cours du soir pour renforcer la cohésion sociale.

"On ne veut pas juste former les élèves, on veut être une école qui contribue à l’insertion professionnelle tout en faisant revivre la couture. On accompagne également les élèves sur certaines problématiques qu’ils rencontrent (financiers, etc.). De fait, on souhaite rester une petite école car on peut fournir un vrai travail d’accompagnement à échelle humaine. Chez nous, ils n'apprennent que la couture, on forme uniquement des techniciens", explique le créateur.

Mossi Traoré poursuit ses engagements en banlieue et compte ouvrir dans les années à venir un musée dédié à Madame Grès, dans le Val-de-Marne.

Il y a quelques jours, il a dévoilé son nouveau documentaire en partenariat avec Canal + qui s’intitule En mode Mossi, réalisé par Ségolène Chaplin, qui avait également signé Mossi, un destin sur mesure il y a quelques années, retraçant son parcours.

En plus de son engagement social, le label prône la diversité culturelle et a mené durant plusieurs saisons des collaborations notamment avec l’artiste coréen Lee Bae, les artisans japonais Les Samurai d’Ashikaga ou l’enseigne multimarque Courir. Aujourd’hui, Mossi Traoré cherche à se recentrer sur l’identité de sa marque en limitant les collaborations: "On veut que la marque puisse se raconter par elle-même", indique-t-il.

Mossi a ouvert son e-shop il y a quelques mois. Sur son exercice 2021, la griffe enregistre un chiffre d’affaires de 521.000 euros. Elle est dotée d’un corner au Printemps du Louvre et de points de vente à l’international, à la Réunion, aux Etats-Unis, à Taïwan, au Liban et bientôt en Inde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com