×
Par
AFP
Publié le
22 déc. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Palais Galliera: gros plan sur Jeanne Lanvin

Par
AFP
Publié le
22 déc. 2014

Une exposition à Paris va mettre à l'honneur Jeanne Lanvin, fondatrice de la plus ancienne maison de couture française encore en activité, à travers une centaine de modèles présentés à partir du 8 mars 2015.

Jeanne Lanvin, robe du soir (détail), 1935-1936. Photo : © R. Briant et L. Degrâces / Galliera / Roger-Viollet


La rétrospective au Palais Galliera, musée de la mode de Paris, a été conçue en collaboration avec le directeur artistique de Lanvin, Alber Elbaz.

"L'essence des créations de Jeanne Lanvin, c'est la beauté, l'opposé du tape-à-l'oeil, des murmures plutôt que des cris", explique le styliste israélo-américain à l'AFP.

"Je suis fasciné par le côté intemporel, les coupes, la légèreté des créations de Jeanne Lanvin. Elles ont l'air très fragiles et en même temps sont extrêmement fortes. J'imagine qu'elle-même était comme ça", commente-t-il.

"Quand j'ai fait des recherches pour mes collections, je me suis demandé comment se situait Jeanne Lanvin par rapport aux autres couturières. Et j'ai découvert au fur et à mesure que Jeanne Lanvin était la première vraie créatrice à s'intéresser au mode de vie", dit-il encore.

Après avoir débuté comme modiste, "Mademoiselle Jeanne" (1867-1946) ouvre sa première boutique à Paris en 1889.

Sa fille unique Marguerite, née en 1897, est une source d'inspiration majeure pour la couturière qui se met à créer des robes pour enfants. Quelques modèles enfantins seront exposés dans le cadre de cette exposition parisienne, prévue jusqu'au 23 août 2015.

Cet amour maternel est illustré par le logo de la maison, représentant une mère et sa fille se tenant les mains.

Pendant la Première Guerre mondiale, Jeanne Lanvin créé sa propre usine de teinture d'étoffes et dans les années 1920, sa maison compte près de 1.200 employés.

Admise dans le cercle très restreint des maisons de couture, cette femme d'affaires s'investit aussi dans la décoration, la mode masculine, les parfums, la fourrure...

Ses créations sont imprégnées de références historiques ou artistiques: sa robe "de style" à la jupe gonflée, s'inspire des modèles du XVIIIe siècle. Sa couleur fétiche, le bleu "Lanvin", est empruntée au peintre italien du XVe siècle Fra Angelico.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.