Paul-Henri Cécillon à la rescousse de New Look France

Alors qu’elle était pilotée par des cadres de la société depuis le Royaume-Uni, la filiale tricolore de New Look est désormais dirigée par le Français Paul-Henri Cécillon, selon les informations de FashionNetwork.com. Cette arrivée intervient à un moment critique pour la branche française, dont la maison mère a annoncé en septembre son intention de fermer les deux tiers des magasins du territoire et de supprimer 262 postes. Il remplace ainsi juridiquement Richard Collyer, Steve Challes et Dan Monaghan à la direction des sociétés New Look France et New Look Holdings (France).


Le magasin New Look de Villetaneuse, qui doit fermer ses portes dans le cadre du plan de restructuration de l'enseigne - DR

Par le biais de Phinancia, son cabinet spécialisé dans le retournement d’entreprises créé en 2012, Paul-Henri Cécillon est notamment connu pour avoir pris la présidence de Sinéquanone en 2015. Une marque de prêt-à-porter féminin qui a réduit la voilure ces dernières années, passant par la case du redressement judiciaire en 2016 avant que ne soit mis sur pied un plan de continuation en 2017. Il avait déjà épaulé une première fois Sinéquanone en 2011, après avoir présidé Habitat France de 2004 à 2011, et a également été missionné par GL Bijoux entre 2013 et 2014.

Présente en France depuis 2006, l’enseigne de fast fashion britannique New Look opère à ce jour un réseau de 32 magasins dans l’Hexagone et fait face à de réelles difficultés financières. Ses ventes ont atteint sur ce marché 57,9 millions d’euros pour son exercice 2017/18, contre 67,05 millions enregistrés l’année précédente. Ce qui représente une chute de 13,6 %. On ne connaît pas encore la feuille de route de Paul-Henri Cécillon, mais celui-ci a d’ores et déjà pris ses nouvelles fonctions dans les bureaux parisiens de la chaîne, ainsi que les salariés en ont été informés le 15 novembre.
 
Depuis l’annonce du plan social à venir, certains salariés et syndicats se sont organisés pour faire valoir leurs droits auprès de la Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) quant à la conformité de la procédure enclenchée par la direction de New Look. Celle-ci serait actuellement en stand-by, alors que de nouvelles réunions avec les représentants du personnel devraient prochainement se tenir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER