×
193
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Pomelo, le site de fast fashion thaïlandais qui a le vent en poupe

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 23 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cela pourrait être l'une des futures pépites de la distribution de mode. La start-up thaïlandaise Pomelo, spécialisée dans le commerce en ligne de vêtements et accessoires pour femme, a levé 52 millions de dollars (environ 47 millions d'euros) auprès d'un groupe d'investisseurs comprenant le principal détaillant thaïlandais Central Group et les cofondateurs de Skype, a annoncé début septembre le PDG de la jeune entreprise, qui étend actuellement son réseau de distribution en Asie.


Pomelo Fashion a vu le jour en 2013 comme site de e-commerce de mode féminine tendance - Pomelo Fashion


Il s'agit du troisième troisième tour de table mené par la société de fast-fashion thaïlandaise, qui prétend pouvoir concurrencer Zara et H&M. Depuis sa création en 2013, elle a réuni 83 millions de dollars (75 millions d'euros) au total. Il propose en effet des collections de prêt-à-porter, de l'activewear mais aussi des accessoires et de la beauté.

Selon son PDG et cofondateur David Jou, la marque Pomelo, déjà présente dans neuf emplacements à Bangkok, à Phuket et à Singapour, a l'intention d'ouvrir de nouveaux magasins à Bangkok, Jakarta et Singapour.

« Nous envisageons également de nous étendre à Kuala Lumpur, Hong Kong, Manille et Hô Chi Minh-Ville », ajoute-t-il, tout en précisant que le choix de ces nouveaux emplacements est basé sur les données de localisation de sa clientèle, recueillies en ligne.

Si l'entreprise cherche à étendre son réseau de distribution physique, son application mobile représente pour l'heure 85 % de ses ventes.

Pomelo, qui a commencé par proposer du prêt-à-porter féminin sur Internet avant d'ouvrir des magasins physiques en 2018, prévoit également d'étendre son « réseau de cabines d'essayage » chez des partenaires, comme des cafés, des salles de sport ou des espaces de coworking.

Pomelo dispose d'une cinquantaine de site mais prévoit d'ouvrir environ 300 espaces de ce type, et d'investir dans la personnalisation de la relation client. « Sur l'application, les clients pourront ainsi découvrir des produits qui correspondent à leur style personnel et à leur budget », explique David Jou.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.