Proenza Schouler célèbre New York et ses manifs avant de partir pour Paris

Les créateurs de la très chic maison Proenza Schouler ont célébré New York, son énergie et ses manifestations, pour leur dernier défilé new-yorkais, lundi, avant leur transplantation à Paris. « Comme on va s'en aller, on a voulu célébrer tout ce qu'on aime à New York », a expliqué Lazaro Hernandez, cocréateur de la marque avec Jack McCollough, après leur défilé organisé dans un ancien entrepôt de Greenwich Village. Y assistaient notamment Raf Simons, créateur de Calvin Klein et les très influentes Alexa Chung ou Anna Wintour.

Proenza Schouler, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula

L'inspiration de la collection, a ajouté Hernandez, c'était « l'énergie de New York, et l'énergie qu'elle a montrée ces dernières semaines : les gens qui se rassemblent et qui manifestent pour ce en quoi ils croient ».

« Pour nous, ça n'est pas le moment de rester chez soi en robe de chambre et pantoufles, c'est le moment de mettre des talons plats et une veste en cuir, de sortir dehors (...) et se battre pour les choses qu'on veut et les choses qui sont justes ». Le résultat ? Une collection « tout en asymétrie », explique Jack McCullough.

Beaucoup de robes, ajustées en haut, plus fluides en bas, qui superposent deux ou trois couleurs primaires et autant de matières, laissant parfois une épaule dénudée, ou une hanche. Avec un buste également souligné de manière asymétrique par des rubans, qui remontent en écharpe jusqu'autour du cou, comme si on avait donné « un coup de pinceau », explique Hernandez.

Parmi les matières, beaucoup de maille et du cuir, parfois recouvert d'un matériau plus moderniste, soit métallisé, soit « prenant l'aspect d'une espèce de couche de plastique, qui fait penser au sac poubelle », souligne aussi McCullough.

Et pour les manteaux, un penchant pour les cols à grands revers à tirette fourrés dans le dos, vus aussi chez Raf Simons lors du très suivi défilé de Calvin Klein vendredi.

Les prochains défilés Proenza Schouler, marque fondée par les deux créateurs en 2002 en référence aux noms de jeune fille de leurs mères, Proenza et Schouler, auront lieu à Paris.

Les deux créateurs veulent ainsi présenter plus tôt et à un plus large public leurs collections, à savoir dès juillet et janvier, au lieu de septembre et février à New York. Ils prévoient aussi d'y lancer en 2018 leur premier parfum, en collaboration avec L'Oréal Luxe.

Mais le déménagement « ne sera pas permanent (...), plus rien aujourd'hui n'est permanent », a assuré Hernandez. « Nous reviendrons à New York. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER