×

Romy Paris déploie en magasins son nouveau formulateur de soins à domicile

Publié le
10 déc. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Créer à domicile des soins frais adaptés aux besoins de la peau grâce à une application et un formulateur connecté, c’est le crédo de Romy Paris. Après Figure son premier formulateur présenté en 2015, la société française spécialiste de la « beauty tech » débute la commercialisation d’HyLab, un appareil avec qui Romy Paris affiche ses ambitions internationales.


Le formulateur HyLab de Romy Paris vendu avec un coffret contenant 20 capsules d'ingrédients actifs, une base crème et une solution de lavage pour créer son soin sur-mesure en fonction de ses besoins et de l'état de sa peau - Instagram @romy_paris


« Avec cette nouvelle génération d’appareil nous ouvrons quatre marchés, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Corée et le Moyen-Orient. Nous sommes également en train de travailler sur un partenariat en Chine », explique Morgan Acas qui a fondé Romy Paris en 2010 avec Thomas Dauxerre. Les atouts de ce nouveau formulateur personnel de soins pour qui 28 brevets ont été déposés en France ? Sa taille réduite, son mode multi-utilisateurs qui permet à chacun de créer des soins adaptés et surtout son prix : 299 euros contre près de 900 euros pour son grand frère Figure dont plusieurs centaines d'unités se seraient vendues. Une « accessibilité » qui permet à Romy Paris de proposer en France son HyLab dans les magasins Fnac, chez Monop’ Beauty ou encore aux Galeries Lafayette et au Printemps Haussmann. Aux Etats-Unis l’appareil sera disponible dans une dizaine de magasins Saks.

C’est d’ailleurs aux Etats-Unis et en Asie que le potentiel de développement est le plus remarqué. « La croissance viendra de ces marchés qui sont les plus matures pour ce segment de la beauté connectée », souligne Morgan Acas pour qui les formulateurs Romy Paris et leur fabrication française ont leur carte à jouer face à des concurrents de tailles tel que Shiseido. En juillet dernier le groupe japonais de cosmétique a lancé sur son marché domestique, Optune son système de personnalisation des soins accessible via un abonnement mensuel qui, grâce à un formulateur relié à une application, utilise des algorithmes et l’intelligence artificielle pour créer des soins personnalisés.

Cependant si les leviers de croissance viennent de l’export, une vitrine parisienne reste pour Morgan Acas, incontournable pour séduire les revendeurs internationaux. Romy Paris est donc à la recherche d’un flagship parisien pour 2020, un lieu qui pourra également accueillir les bureaux de la société et sa petite dizaine de collaborateurs.

Romy Paris dont les laboratoires sont situés à Troyes est depuis ses débuts soutenue notamment par le région Grand Est et BPI. La marque qui ne communique pas son chiffre d’affaires, travaille également sur le développement d’une gamme de maquillage sur-mesure.  
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com