×
172
Fashion Jobs
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro Belgique
CDI · BRUXELLES
KASZER INTERNATIONAL S.A.
Commercial B2B
CDI · FOREST
SPARTOO.COM
Agent Commercial Benelux Paris f/h
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Showroom Manager – Décoration & Design – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOCCITANE EN PROVENCE
Trainer / Beauty Expert
CDI · ANTWERPEN
AUBADE
E-Marketing Manager
CDI · PARIS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Senior District Manager Belgique – Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
CONFIDENTIEL
Digital Manager
CDI · BRUXELLES
POLO RALPH LAUREN
Sales Associate Belgium - Anvers
CDD · ANVERS
PIMKIE
Vendeur Bruxelles H/F
CDD · BRUXELLES
JIMMY CHOO
Assistant Store Manager (Dutch And French Speaker)
CDD · BRUXELLES
L’ORÉAL GROUP
Ingénieur Logisticien
CDI · Libramont-Chevigny
IKKS BELGIUM SA
Conseiller(e)s de Vente (Bruxelles)
CDD · BRUXELLES
COMPTOIR DES COTONNIERS
Store Manager - Anvers
CDD · ANVERS
THE WINE CLUB
Stagiaire Webmaster / Evenements
Stage · UCCLE

Salons de mode berlinois : des résultats mitigés

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 10 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quo vadis Berlin ? Au mois de janvier dernier, les salons de mode allemand semblaient encore sur la bonne lancée. Aujourd'hui, le ciel paraît s'assombrir. Après tout, cette accalmie saisonnière n'a rien d'anormal : les éditions estivales des salons de mode berlinois ont presque toujours été moins fréquentées que celles de janvier. 


Le stand de Cartoon au Panorama a attiré de nombreux visiteurs - Panorama Berlin


La situation actuelle semble d'autant plus injuste si l'on considère les efforts, les concepts et les idées plus que respectables présentés par les organisateurs de ces salons, avant et pendant la Fashion Week. 

Mais quoi qu'il en soit, le ralentissement est indubitable, y compris au sein du calendrier officiel de la Mercedes-Benz Fashion Week au E-Werk.

Le Panorama s'affaiblit, tandis que l'Eco-Fashion continue de gagner en importance

C'est au Panorama que le ralentissement s'est le plus clairement fait sentir durant les trois jours de juillet. Le Hall 7, qui devait accueillir le prêt-à-porter formel, est même resté inoccupé. Ce n'est que dans les zones consacrées aux grandes marques (principalement allemandes) que l'on pouvait parler d'une véritable fréquentation. Sinon, l'ambiance était plutôt timide, même si le salon a tout de même profité de sa branche Xoom, consacrée à la mode écologique, qui a enregistré une nette augmentation de sa fréquentation au cours de l'événement.


Panorama Berlin


Le triomphe plutôt inattendu de la mode « durable » dans les pays germanophones - et au-delà - a également profité à Neonyt, le nouvel événement relancé en janvier dernier par Messe Frankfurt. Si l'on pouvait encore penser, à l'hiver dernier, que la mode écoresponsable est un produit de niche sans avenir auprès du grand public, cet été, elle est définitivement établie dans le paysage.

Une dynamique solide chez Premium

Voilà longtemps que le groupe Premium a découvert le secteur de la mode écoresponsable et, en plus d'exposants tels que Armedangels ou Manakaa et de son partenaire Ecoalf, il a consacré un espace complet à cette problématique dans le Hall 3, qui abritait des conférences et des tables rondes. Sans parler de la très fréquentée Fashiontech Conference au Festsaal Kreuzberg. 

« Les changements de mentalité de la société, de la demande des consommateurs et de l'attitude générale envers le développement durable exercent une forte influence sur notre secteur », confirme Anita Tillmann, la directrice de Premium. 


Le salon Premium au Station Berlin - PREMIUM GROUP


« Nous sommes sur la bonne voie avec nos thèmes sur la numérisation, le développement durable et l'expérience client. Les réactions ont été très positives. Les concepts que nous avons développés au cours des derniers mois touchent une corde sensible et on sent un grand besoin de dialogue entre tous les acteurs du secteur », résume Anita Tillmann.

Une sélection de marques optimisée et l'accent mis sur les tendances clés du moment permettent de donner une énergie plus contemporaine et dynamique à l'ensemble du salon. Mais certains remuent le couteau dans la plaie en affirmant que la fréquentation du Hall 1 laissait à désirer...


Anita Tillmann veut, avec ses partenaires du secteur, propulser ses salons de mode dans l'avenir - PREMIUM GROUP


Les marques allemandes de prêt-à-porter masculin ont été les mieux loties semble-t-il. « Nous sommes plus que satisfaits ! Bonne fréquentation, mais surtout qualité exceptionnelle des visiteurs. Ce changement était exactement la bonne étape pour nous », se réjouit Florian Wortmann, chef de division chez CG-Club of Gents. Chez Drykorn, dans le Hall 4, les deux premiers jours de la foire ont été particulièrement fructueux également.

Frank Seidensticker, de la marque du même nom, est du même avis : « Nous avons été représentés pour la première fois au Premium et nous en sommes très satisfaits. Aussi bien du côté de la clientèle qu'au niveau médiatique, nous avons constaté un grand intérêt pour la marque. Nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs ».

« En ce qui concerne Jacques Britt, le Premium a clairement confirmé l'accent mis sur la mode décontractée, tout comme le Pitti Uomo de Florence avant lui. Berlin nous a montré que les clients sont ouverts à une nouvelle présentation des produits, à de nouvelles catégories et à un nouveau design. La personnalité et la décontraction sont les valeurs principales sur lesquelles Jacques Britt concentre ses efforts », ajoute Stefanie Leue, responsable de la marque Jacques Britt.


Au salon Seek à l'Arena Berlin - PREMIUM GROUP


Au salon Seek, l'ambiance était, comme toujours, au beau fixe. Ce n'est pas étonnant, car le groupe cible s'élargit. De nombreuses marques ont connu un véritable essor côté commandes, affirme Anita Tillmann.  

Selon cette dernière, les prochains mois du groupe Premium seront marqués par un échange intensif avec les acteurs de l'industrie afin de réaliser une aussi bonne performance pendant l'édition du mois de janvier. 

Cette édition estivale a montré que les thèmes de la numérisation, de la durabilité et de l'expérience client définis par le salon reflètent correctement les défis de l'époque. « Nous travaillons de manière analytique et avec beaucoup de passion pour approfondir et développer ces thèmes lors de nos salons. Ce n'est qu'en réunissant nos forces et en collaborant que nous pourrons poser les jalons d'un avenir meilleur », estime la patronne du salon Premium. 

Reste à voir ce que l'avenir réserve à Berlin en tant que carrefour européen de la mode. Au cours des dernières saisons, l'aspect fragmenté du secteur et les nombreux événements organisés en périphérie du système ont surtout mis en évidence un désir de changement. Il est bien connu que Berlin ne manque jamais d'idées.

Les prochaines éditions de la Berlin Fashion Week automne-hiver 2020/21 auront lieu du 14 au 16 janvier prochains.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com