×
Publié le
14 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

ShowroomPrivé lance un univers premium permanent avec "Le Village"

Publié le
14 juin 2022

Le portail de ventes événementielles ShowroomPrivé continue sa montée en gamme. Après le rachat de The Bradery en avril dernier, l'entreprise de Saint-Denis annonce ce 14 juin le lancement de "Le Village". Un espace destiné à accueillir une offre premium permanente à des prix réduits. Une dizaine de marques composent l'offre de lancement, dont Cos, Rag&Bone, DKNY, Timberland, Paul Smith Junior, Les Néréides ou Thomas Sabo. Une centaine de marques vont à terme composer le catalogue.


The Village


L'objectif affiché de l'entreprise cotée est de proposer une version digitalisée de l'expérience proposée par les outlets physiques, via une offre divisée en avenues (homme, femme, enfants, marques de créateurs, lifestyle, accessoire, beauté, maison…). Des sections qui ensemble forment le-dit "Village", et proposeront les offres permanentes des marques. Le tout avec une promesse de décotes, même si logiquement moindres que sur l'offre de déstockage. Les marques auront quant à elles des outils à disposition pour créer du contenus sur-mesure pour Le Village, de manière temporaire ou pérenne.

"Pour les marques, cet espace dédié est un canal complémentaire qui leur permet de déployer pleinement leurs univers et renforcer leur présence auprès d’une audience ciblée", explique le PDG David Dayan, pointant la continuité de la stratégie de 'premiumisation' de l'offre. "Après le rachat de The Bradery, le lancement du Village est une nouvelle étape de la concrétisation de notre ambition: être la référence du smart shopping, en accélérant la digitalisation des marques et en promouvant une consommation accessible et durable".

Le Village n'est pas la première incursion de la société cotée dans le modèle de la place de marché. L'entreprise avait dès novembre 2020 officialisé son projet de marketplace, dans l'optique de proposer aux marques partenaires de profiter du trafic du portail (deux millions de visiteurs quotidiens revendiqués) pour écouler leurs invendus tout comme vendre leurs collections en cours. 

Cette logique d'espace dédié à une offre plus premium sur un site proposant tous les niveaux de gamme n'est pas nouvelle. Du Luxury Pavillion d'Alibaba à son concurrent Toplife chez JD.com, en passant par les Luxury Stores tout récemment déclinés en Europe par Amazon, les grandes plateformes travaillent à l'aménagement d'espaces plus qualitatifs pour des marques craignant d'amoindrir leur aura parmi des marques plus accessibles.

Des fins de stock raréfiées



Le premier trimestre de Showroomprivé a été marqué par une contraction de 22% du chiffre d'affaires. Une chute liée à la raréfaction des fins de stocks et à la perturbation de l'approvisionnement des marques. Si la fin du trimestre avait été accompagnée d'une meilleure disponibilité des stocks, le monde du destockage fait face à la volonté croissante des marques d'éviter les invendus. Pas de quoi cependant causer la disparition des fins de stocks, indique à FashionNetwork David Dayan, pour qui les grands réseaux ne pourront faire l'économie de marchandises prêtes à répondre aux aléas de la demande.


The Village


"Nous savions que le premier semestre serait difficile", nous explique le Pdg. "Mais retrouvons actuellement des volumes de stock intéressants et réguliers, les chaînes d'approvisionnement s'étant progressivement remises en route. En revanche, nous sentons que l'inflation qui arrive fortement va avoir un impact sur le pouvoir d'achat, et donc sur la consommation des ménages, qui doivent faire face à une hausse des coûts dans l'énergie et sur tout le reste. Dans ce contexte, nous nous disons que notre métier de déstockeur nous permet d'apporter des grandes marques à des bons prix à une période où les consommateurs vont vouloir se faire plaisir tout en veillant à leur pouvoir d'avoir. Mais nous restons vigilants sur le deuxième semestre, car on ne sait pas comment la consommation va s'orienter. Il peut s'avérer difficile si l'inflation se poursuit"

En 2021, ShowroomPrivé a dopé de 3,8% son chiffre d'affaires, à 723,8 millions d'euros, tandis que son volume d'affaires s'établissait à 922 millions d'euros (+3,1%). L'Ebitda s'était renforcé à 48,2 millions d'euros, contre 42 millions sur l'exercice 2020. Un exercice de crise qui avait été celui d'un "retour dans le vert" pour l'entreprise, avec une accélération de 13,3% de son chiffre d'affaires, les confinements ayant donné un coup d'accélérateur à la vente en ligne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com