×
Publicités
Par
Les echos
Publié le
5 juin 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sous-vêtements : Eminence a recomposé son capital

Par
Les echos
Publié le
5 juin 2009


Dans la plus grande confidentialité, Eminence s'est tissé un nouvel actionnariat, il y a quelques semaines. C'est la troisième fois que le producteur de sous-vêtements a réorganisé son capital autour d'investisseurs, en l'espace de dix ans. Désormais, il compte à son bord Pechel Industries à hauteur de 42 %, selon les informations recueillies par Capital Finance.

Ce financier - qui a notamment pris des participations dans Numéricable et dans Devianne - est entré à l'occasion d'une opération réalisée principalement sous la forme d'une augmentation de capital. De la sorte, il a rejoint Orium, une société de capital-investissement indépendante, entrée en 1999 et majoritaire depuis qu'elle a racheté les parts de 21 Centrale Partners, cinq ans après. Toutefois, rien ne filtre sur les modalités précises de la transaction. Seule certitude : la structure d'endettement, revisitée en 2004, reste inchangée.

Cette recomposition d'actionnariat s'inscrit dans la nouvelle dynamique de la marque, imprimée depuis trois ans. Le management de l'enseigne, forte de 120 millions de revenus en 2008, a été sensiblement renouvelé au cours de cette période. Y compris au sommet de la hiérarchie, puisque la présidence a été confiée à Dominique Seau, l'ex-directeur général de Triumph, il y a plus d'un an. "Cette équipe porte un projet ambitieux", relève un spécialiste du secteur. Et le gain régulier de parts de marché, année après année, constitue un autre atout d'Eminence. D'autant que le segment des sous-vêtements se recompose autour de ce dernier, de Dim et des marques de distributeurs. Dernier point, non négligeable : la rentabilité de la société, particulièrement savoureuse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Les Echos