×

Swatch Group réorganise son management en profondeur

Publié le
19 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Grand remaniement au sein de Swatch Group. Comme pour beaucoup de sociétés, les nominations se multiplient en cette sortie de confinement. Chez le géant horloger suisse, c’est la première ligne du groupe et celle de plusieurs de ses marques qui sont touchées à la faveur d’un intense jeu de chaises musicales, de Longines à Rado, en passant par Union, Tissot, Certina et Hamilton.



Le PDG d'Omega Raynald Aeschlimann intègre la direction générale du colosse suisse - Swatch Group


Il s’agit en effet d’une série de nominations internes, pour la plupart des promotions, "avec des personnes qui travaillent depuis des années pour le groupe", souligne l’entreprise dans un communiqué. A commencer par le PDG d’Omega, Raynald Aeschlimann. Membre de la direction générale élargie de Swatch Group, il intègre désormais le cercle restreint de la direction générale du groupe, sorte de comité de direction, au côté du grand patron de Swatch, Nick Hayek et d'une dizaine d'autres membres. Il continue par ailleurs à superviser le marché français et l'Inde au niveau du groupe.

Le patron de Rado, Matthias Breschan, membre de la direction générale élargie de Swatch Group, prend quant à lui la direction de Longines, où il succède à Walter von Känel, président de la marque depuis 1988, qui part à la retraite après 51 années d’activité au sein du groupe. Elu président d’honneur de Longines, ce dernier garde le titre de président de la Fondation Longines.

Pour ce qui est de Tissot, le nouveau CEO est Sylvain Dolla, actuel responsable de Hamilton, également élu à la direction générale élargie de Swatch Group. Il succède à François Thiébaud, qui est nommé président du conseil d’administration de Tissot.

Chez Hamilton, c’est la directeur des ventes Vivian Stauffer, qui va remplacer Sylvain Dolla en prenant les rênes de la marque.

Pour finir, le directeur général de Certina et Union, Adrian Bosshard, prend la tête de Rado. Il est remplacé chez Certina par Marc Aellen, responsable des ventes de Jaquet Droz. Chez la marque Union, Adrian Bosshard se voit substitué par Franz Linder, qui ajoute cette fonction de CEO à celle qu’il exerce déjà chez Mido.

Toutes ces nominations seront effectives à compter de juillet. Elles interviennent alors que les exportations horlogères suisses ont connu un deuxième mois de "quasi paralysie" en mai, enregistrant une baisse de 67,9 % sur un an, après une chute vertigineuse le mois précédent, selon la fédération horlogère suisse.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com