×
173
Fashion Jobs
MAISON DEGAND
Inventory Control Manager
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
E-Commerce & Digital Media
CDI · NIVELLES
L'OREAL GROUP
Key Account Manager
CDI · Brussels
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
TAILOR&FOX
Assistant Store Manager
CDI · VIENNE
AMERICAN VINTAGE
Verkoopsmedewerker 15h (m/v)
CDI · KNOKKE-HEIST
Publicités

Unilever rachète Tatcha dans sa course aux acquisitions

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 11 juin 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les plus grands noms de la cosmétique sont désormais en lutte non seulement pour leur croissance organique, mais aussi pour leur expansion en rachetant les marques internationales les plus dynamiques. Le géant anglo-néerlandais des produits de consommation Unilever est l’un des noms les plus actifs dans cette course et son dernier gros rachat en date est la marque de « J-Beauty » Tatcha.


Tatcha


Le groupe annonce en effet le rachat de la société nippo-américaine fondée il y a dix ans, qui s’est démarquée grâce à ses prestigieux soins de beauté à base d’ingrédients représentatifs du Japon comme le thé vert, le riz et les algues.

La société a surfé sur la puissante vague de la cosmétique asiatique avec les marques japonaises et coréennes en tête des plus demandées dans le monde.

Avec des prévisions de ventes estimées cette année entre 70 et 100 millions de dollars, la marque donne actuellement beaucoup de fil à retordre à de nombreuses concurrentes de K-Beauty et est parmi les favorites chez le revendeur Sephora.

La société, fondée par Vicky Tsai à San Francisco et qui dispose d’un centre d'innovation japonaise, est fortement axée sur la tendance actuelle des produits en provenance du Japon ainsi que sur le dynamisme des start-up californiennes en ce moment.

L'intérêt d’Unilever est donc très clair, bien que nous ne sachions pas combien il était prêt à débourser puisque le prix d’achat n’a pas été révélé. Toutefois, des échos du secteur ont estimé qu’il aurait déboursé 500 millions de dollars pour avoir le privilège d'intégrer Tatcha au sein de son portfolio florissant.

Comme nous l’avons dit, Unilever a été l’un des plus importants acquéreurs de marques dynamiques et innovantes ces derniers temps, en rachetant Garancia, REN, Murad, Hourglass et Dermalogica, entre autres. Il a aussi lancé ses propres nouvelles marques comme par exemple les labels Love Beauty et Planet, et soutient des entreprises dans leurs débuts grâce à sa branche Unilever Ventures.

D’autres grands noms ont également réalisé de nombreuses acquisitions comme Natura ayant racheté The Body Shop et Avon, Estée Lauder Cos avec les rachats de Becca, Rodin, Le Labo, Glamglow et Too Faced, et L’Oréal avec CeraVe, Atelier Cologne et It Cosmetics. 

Unilever, qui est aussi majoritairement présent sur le marché de la cosmétique grand public avec des marques comme Dove et Sunsilk, s’est montré prêt à accumuler beaucoup d’argent pour pouvoir réaliser ses objectifs d’acquisition. Selon des rumeurs, il convoiterait Drunk Elephant pour environ 1 milliard de dollars, somme qu’il avait déboursé pour le rachat de Dollar Shave Club en 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com