×
186
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Van de Velde face à un recul des ventes en 2018

Auteur :
Publié le
today 11 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de lingerie Van de Velde, qui vient de se doter d’une nouvelle présidente, Marleen Vaesen, voit son chiffre d’affaires diminuer en 2018. Passé de 209 à 205,2 millions d’euros selon les résultats préliminaires dévoilés ce 10 janvier, il enregistre une diminution de 1,8 % et de 0,8 % à taux de change constant. Le chiffre d’affaires sur une base comparable est, quant à lui, en retrait de 1,2 % et -0,2 % à taux de change constant.
 

Van de Velde annonce un chiffre d’affaires en baisse pour 2018 - Prima Donna


Le premier semestre 2018 de Van de Velde avait permis à l’entreprise détentrice des marques Prima Donna, Marie Jo et Andres Sarda d’engranger 114 millions d’euros. Un chiffre en chute de 3,9 % par rapport à l’année précédente. Le groupe belge expliquait sa performance par le déclin de la vente en gros. Pour contrer l’érosion de son chiffre d’affaires, l’entreprise a décidé de miser sur une plateforme e-commerce, pour essayer, notamment, de croître à l’international.
 
Les résultats complets de Van de Velde seront publiés le 27 février prochain. La société cotée à Euronext précise que désormais, « le conseil d’administration a décidé de ne plus faire de publication anticipée et séparée de son chiffre d’affaires à partir de 2019 (puisqu’elle) n’est pas conforme aux obligations ou normes de marché actuelles ».

L’industrie de la lingerie, en France, réalise une prestation encore plus mauvaise que celle du groupe Van de Velde, puisque sur les dix premiers mois de l’année 2018, elle connaît une chute de son chiffre d’affaires de 4,8 %, selon Kantar Worldpanel.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com