×
Publié le
22 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vanessa Wu se développe à grands pas

Publié le
22 févr. 2021

Fin 2020, dans le métro à Paris, Lille, Marseille, Lyon ou Nantes (soit plus de 400 stations au total) ou encore en Belgique, peut-être avez-vous aperçu de grandes affiches jaunes et noires questionnant: "Wu are you?" La campagne publicitaire et son jeu de mots ludique autour du nom de la créatrice Vanessa Wu ne sont pas passés inaperçus et ont mis un coup de projecteur sur celle qui œuvre depuis 2014 au succès de la chaussure au féminin.


Nouvelle identité visuelle Vanessa Wu dévoilée en campagne de communication à Paris fin 2020. - DR


"Mes parents ont tenu un commerce de maroquinerie pendant trente ans dans le nord de la France et je les ai aidés dès mon plus jeune âge", confie la créatrice à FashionNetwork.com.

Passée par la maison Lanvin où elle a été chef de produit accessoires, c’est en famille qu’elle se lance sur le marché de la chaussure en 2011. "Nous avons été grossistes pendant quelques années et je suis devenue créatrice par la force des choses", poursuit t-elle.

Son style frais et précurseur détonne; tant et si bien que la clientèle BtoB n’est pas très réceptive. "Nous étions trop en avance pour le cash and carry (le libre-service de gros en français), l’idée a alors été de changer de distribution, de mettre mon nom en avant et de recentrer nos agents au plus proche de la cliente finale."
 
Le tournant est pris avec une première participation au salon Who’s Next en septembre 2015. La marque Vanessa Wu est lancée. Sa force? Des produits au rapport qualité/prix bien étudié, mais surtout des modèles dans l’air du temps, aussi branchés que confortables. "Le confort est mon critère numéro un, assure la créatrice. J’écarte systématiquement de la production tout produit qui ne l’est pas, même s’il est très beau."


Collection Vanessa Wu printemps-été 2021


Au départ connue pour ses mocassins et derbies, la marque décline une large collection au fil des saisons (bottes, escarpins, ballerines, mules, sandales plates ou à talons), mais ce sont surtout les sneakers qui sont devenues LE produit phare. "Chaque saison, notre basket éclair est déclinée dans de nouveaux coloris et matières. Et nous imaginons sans cesse de nouveaux modèles. L’originalité est notre atout", clame Vanessa Wu.
 
Une recette qui fait le succès de la marque dont le nombre de clients est en constante augmentation. "Aujourd’hui nous sommes distribués par plus de 800 revendeurs en France et environ 200 en Europe. "La France est notre marché numéro un, suivie par la Belgique, souligne Vanessa Wu. Depuis un an et demi, la marque est aussi vendue en Angleterre, en Irlande et en Italie. Et depuis la fin de l’année, nous débutons l’Allemagne. Ouvrir des marchés peut paraître simple mais tout est une question de partenariat. Pour chaque pays, nous tenons à trouver LE bon agent."

La barre des 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en ligne de mire



La marque se porte plutôt bien avec un chiffre d’affaires en progression, atteignant les 8 millions d’euros. Tandis que le e-shop Vanessa Wu a explosé de +89% en 2019 et de +94% en 2020.


Portrait de la créatrice Vanessa Wu. - DR

 
En parallèle, la marque a ouvert un corner au Citadium à Paris en juin 2020. D'abord sous forme de pop-up, celui-ci a pris ses quartiers à temps plein depuis peu.

Après quelques travaux, il a adopté la nouvelle identité visuelle de la marque. "C’est un vrai tournant que nous avons pris grâce à l’agence Bel-Ami qui nous a aidés à tout remettre à plat", conclut t-elle. Prochaine étape, continuer à imaginer des collections qui font mouche et ouvrir d’autres pop-up stores dans Paris et pourquoi pas d’autres grandes villes de France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com