What’s Up : l’univers urbain de Who’s Next prend ses marques

Pour une première, dans un contexte où tout le monde craignait une fréquentation du Who’s Next en berne pour cause, notamment, d’acte 10 des gilets jaunes, le bilan est plutôt positif pour What’s Up. L’espace dédié à la mode urbaine a regroupé près de 90 marques mixtes, mélangeant désormais prêt-à-porter, chaussure et accessoires.


WSN a dévoilé son espace What's Up dédié à l'urbain - DR

Un premier pas vers un retour aux sources du salon ? « L’urbain fait toujours partie de l’ADN du salon, mais aujourd’hui, notre image se focalise avant tout sur la mode féminine. Je sais que cela peut prendre du temps, mais nous essayons de convaincre les marques de rejoindre What’s Up, qui correspond à un segment assez large sur l’urbain, le street, l’héritage. Nous souhaitons retrouver une dynamique sur cet univers », explique Sabine Bertolino, responsable commerciale du Who’s Next.

What’s Up a accueilli, entre autres, Kulte, Hero Seven, Eleven, Loïs, Fjallraven, Jott, El Ganso ou Helvetica pour le versant prêt-à-porter. Des marques qui se sont avérées assez satisfaites de cette session hivernale. « Nous sommes contents de cette édition. Nous avons eu la visite de Citadium, des Galeries Lafayette, de l’Exception. Nous avons signé avec six nouveaux pays et nous avons même passé des bons de commande. C’est très encourageant pour nous », souligne Guillaume Flahaut, codirigeant de Kulte. Un enthousiasme confirmé par Katia Jaud, directrice commerciale de Loïs France : « C’est un bon salon. Nous avons eu de bons contacts, majoritairement français. Le salon mise sur le lifestyle et sur l’ambiance de la grande époque du Who’s Next. Nous les suivons pour que ça bouge dans ce sens ! »


L'espace What's Up était animé par un DJ. - FashionNetwork

Plus pointue, la sélection de chaussures a dévoilé les nouvelles collections de Saucony, Pony, New Lab, Caval ou Barleycorn. De leur côté, les fondateurs de New Lab ont bien travaillé : « Nous aurions préféré avoir un stand mieux placé comme la saison dernière, mais malgré tout, le bilan est positif. Nous avons pu montrer le développement de la collection sur de nouveaux pieds au logo plus présent et sur le féminin à des acheteurs vraiment intéressants pour nous. »

Encore limité par sa taille, What’s Up a, bien entendu, un vrai potentiel de développement. Pour cela, la sélection devrait pousser plus loin ses critères de choix afin de miser sur l’image et non la quantité d’exposants. Une sélection plus drastique des marques semble attendue dans cet univers. En revanche, l'espace jeunes talents au coeur de la zone affichait un beau dynamisme.  Reste aussi à convaincre quelques grands acteurs de l’urbain pour rassurer et donner envie à d’autres de les rejoindre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDenimLuxe - ChaussuresIndustrieSalonsBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER