×
202
Fashion Jobs
PROJECT DISTRIBUTION
Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Acheteur - Retail Non-Food - Zwevegem
CDI · ZWEVEGEM
LEVI'S
Factory Outlet Replenishment Analyst
CDI · Zaventem
COURIR BELGIUM
Sales Supervisor - Gent - Voltijds - 35u - v/m
CDI · GAND
SKECHERS
Part Time (15 +) Sales Talents_ Rotterdam Lijnbaan
CDI · ROTTERDAM
SKECHERS
Part Time (+15h) Verkoop Talenten Voor Onze Nieuw te Openen Winkel in Rotterdam Lijnbaan
CDI · ROTTERDAM
SKECHERS
Bbl 3 : Retail Specialist / Verkoop Talent
CDI · AMSTERDAM
LEVI'S
Business Analyst, DTC, Project Solar
CDI · Zaventem
LEVI'S
European Accounting Manager, Erp Project (Remote)
CDI · Zaventem
GALERIE DURET
Commercial en Galerie d'Art Contemporain
CDI · BRUXELLES
ESTÉE LAUDER
Business Analyst
CDI · Machelen
SHISEIDO
Business Analyst (v.i.e.)
CDI · Brussels
ATELIER VALENTINE AVOH
Stagiaire Atelier de Couture
Stage · BRUXELLES
ATELIER VALENTINE AVOH
Stage en Graphisme / Media Communication
Stage · BRUXELLES
NATAN SA
Sales Advisor / Natan Paris
Stage · PARIS
SCOTCH & SODA
Assistant Store Manager - Waterloo
CDI · Waterloo
SKECHERS
Supervisor_ Roermond Designer Outlet
CDI · ROERMOND
SKECHERS
Stockroom Specialist (Full Time 32 +)
CDI · ROERMOND
BAUNAT DIAMOND JEWELLERY
Stage Communicatie & Marketing
Stage · ANTWERPEN
BAUNAT DIAMOND JEWELLERY
Stage Grafische Vormgeving & Digitale Media
Stage · ANTWERPEN
PINK MANGO GROUP
Assistant(e) Polyvalent(e) en/fr
CDD · AUDERGHEM
NO CONCEPT STORES
Assistant(e) Shop Manager
CDI · BRUXELLES
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 sept. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolford : les ventes ont souffert de la canicule au premier trimestre 2018/19

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 sept. 2018

Wolford commence l’année du mauvais pied. Vendredi, la marque de lingerie autrichienne a publié ses chiffres du premier trimestre, lesquels font état d'une baisse de 14 % du chiffre d'affaires à 25,01 millions d'euros sur la période de mai à juillet 2018 (-12,2% à taux de change constant).


La marque réputée pour ses collants fantaisie a mal vécu les fortes chaleurs. - Wolford


Si le résultat d'exploitation de la marque haut de gamme a progressé grâce à un plan d'économies de coûts, Wolford reste déficitaire. Le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) des trois premiers mois de l'exercice 2018/19 fait état d’une perte de 7 millions d'euros, contre 7,22 millions d'euros sur la même période l’an passé. La perte après impôts a quant à elle atteint 7,56 millions d'euros, contre une perte de 6,91 millions d'euros il y a un an.

Fashion faux pas

Parmi les causes invoquées par l'entreprise pour expliquer ces mauvais résultats, la canicule qui aurait grevé les ventes de Wolford, « une marque principalement connue pour son offre de collants ». La société admet également une part de responsabilité : « La collection d'été de cette année a suscité encore moins d'intérêt que prévu en raison de la vacance du poste de directeur artistique, laquelle a duré des mois ».

Malgré ses performances décevantes, la société Wolford se dit confiante quant à ses perspectives futures grâce à une augmentation de capital de près de 22 millions d'euros, réalisée en juillet dernier. En conséquence, le ratio de fonds propres s'est considérablement amélioré, passant de 29 % à 39 %. Le remboursement d’emprunts a également conduit à une baisse de 46 % de l'endettement net, qui est s'est réduit à 20,56 millions d'euros.

Wolford a par ailleurs déployé « un nouveau concept de vitrine pour son réseau de vente au détail », installé dans près de 120 magasins en août dernier. Le principe ? Plusieurs écrans vidéo diffusent des informations sur les produits exposés et des films sur Wolford. L’accueil des consommateurs serait "très encourageant", en particulier celui des plus jeunes.

Point de réjouissance : le marché asiatique où les ventes ont progressé de 13 % sur le trimestre. Wolford relève que les liens commerciaux avec ses partenaires chinois se sont « considérablement resserrés, tant pour le commerce en ligne que pour le commerce physique ».

Pour ses prévisions concernant l’exercice en cours, Wolford précise que les résultats « traditionnellement faibles » du premier trimestre « ne sont pas un facteur déterminant de la performance de l'entreprise sur le reste de l’année ». La direction de l'entreprise s'attend à un résultat d'exploitation (EBIT) dans le vert, « notamment grâce à l'impact positif de son programme de restructuration ».
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com