Yema confie sa commercialisation à une société extérieure

Le savoir-faire. Tel est la priorité absolue de Yema pour ses soixante ans. Dotée d’une toute nouvelle usine de fabrication à Besançon, la marque française décide de se « recentrer sur son métier de fabricant horloger » et confie sa distribution à 3ème Sens.


Yema Rallygraf Square

Cette société ne vous dit rien ? Pas étonnant puisqu'elle vient à peine de voir le jour. Créée en août 2008 sous l’impulsion de Dominique Roger – distributeur, via ses deux entreprises Dominique Roger diffusion et Paradox, d’une bonne vingtaine de marques horlogères –, elle a pour mission de mettre en place un réseau commercial adéquat et exclusif à Yema.

L’équipe de 3ème sens se compose de « deux forces de vente (ayant) chacune quatre commerciaux encadrés par un directeur des ventes. L’objectif étant de respecter l’image de la marque tout en apportant aux revendeurs la satisfaction de bonnes rotations », explique Yema.

Dominique Roger, en charge de la distribution de montres Cerruti 1881, Esprit, Puma, Carrera, Saint Honoré Paris, Sauro, Oakley, Welder et Rebecca, ne tarit pas d’éloges envers Yema qu’il décrit comme une « vraie marque horlogère créative, extraordinaire dans les aventures réalisées. Elle représente non seulement une superbe réussite commerciale, mais aussi une magnifique résistance au temps et ... aux modes ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

HorlogerieDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER