×
140
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
CALZEDONIA
District Manager Calzedonia Luxembourg
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
POKER JEANS STORE
Stagiaire Comptabilite
Stage · WATERLOO
POKER JEANS / JEANSLAND
Stagiaire Achat
Stage · WAUTHIER-BRAINE
POKER JEANS STORE
Stage e Commerce/ Graphisme
Stage · WAUTHIER-BRAINE
ANTI AGING CENTER
Esthéticienne et Conseillère de Vente H/F
CDI · BRUXELLES
ANTI AGING CENTER
Coiffeur
CDI · BRUXELLES
Publicités

Lanvin cherche de nouvelles solutions de secours

Publié le
today 22 déc. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS (Reuters) - Lanvin n‘ayant pas reçu l‘injection de capital promise par son actionnaire majoritaire, la direction de la maison de couture assure aujourd'hui pouvoir trouver d‘autres solutions de relance de l‘entreprise.


REUTERS/Charles Platiau


Début novembre, la propriétaire de la griffe, Shaw-Lan Wang, avait annoncé son intention de recapitaliser la griffe, après que Reuters eut révélé que le commissaire aux comptes avait alerté le tribunal de commerce de Paris sur la situation financière critique de l‘entreprise. « Une assemblée générale des actionnaires était prévue le 23 novembre pour décider d‘une augmentation de capital. Elle a été reportée au 29 novembre puis au 20 décembre et n‘a finalement pas eu lieu », ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier.

Joint par Reuters, Nicolas Druz, récemment nommé directeur général délégué, a assuré que « des solutions financières et industrielles pérennes, ne passant pas par une augmentation de capital, seront trouvées d‘ici la fin mars ». Elles permettront de régler les problèmes de trésorerie et de relancer le développement de la société, a-t-il ajouté.

« Les salaires de décembre, janvier et février seront payés », a tenu à préciser le dirigeant.

Prise dans la tourmente depuis le départ de son ancien directeur artistique Alber Elbaz, en octobre 2015, la plus ancienne maison de couture française encore en activité ne parvient pas à endiguer la chute de ses ventes.
Son chiffre d‘affaires est tombé à 96,9 millions d‘euros cette année, accusant une chute de 32,9 % après un plongeon de 23 % en 2016, a indiqué une des sources. Cette évolution contraste avec le rebond observé depuis un an chez certaines marques de luxe comme Louis Vuitton (propriété de LVMH) ou Gucci (Kering) qui profitent d‘une explosion des achats de la clientèle chinoise.

Pertes accrues

Dans ce contexte, les pertes de 2017 risquent de largement dépasser les 27 millions d‘euros prévus en début d‘année, après une perte nette de 18,3 millions en 2016. La trésorerie de l‘entreprise s’élève quant à elle à 15,9 millions d‘euros, selon les mêmes sources.

Aucune explication n‘a filtré sur les raisons de l‘annulation de l‘assemblée générale prévue le 20 décembre, qui pourrait être liée à un désaccord entre actionnaires.

Shaw-Lan Wang contrôle 75 % du capital de Lanvin. Le solde est détenu par l‘homme d‘affaires suisse Ralph Bartel qui, en désaccord avec la stratégie et le choix d‘un designer sur lequel il n‘a pas été consulté, a démissionné du conseil d‘administration en juillet dernier.

En juillet, la nomination d‘Olivier Lapidus, connu pour avoir dessiné des meubles pour le soldeur Gifi ou des robes de mariée pour la marque Pronuptia, à la tête de la direction artistique avait fait l‘effet d‘une bombe dans l‘entreprise comme dans les milieux de la mode.

Par ailleurs, une sentence arbitrale est attendue prochainement concernant le contentieux qui oppose Lanvin à Alber Elbaz sur les conditions de son départ. Les dommages et intérêts réclamés par le couturier s’élèveraient à plusieurs dizaines de millions d‘euros, selon une autre source.

Par Pascale Denis, Edité par Jean-Michel Bélot

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com