×
Publié le
16 juil. 2012
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Bon Marché met en scène L'Homme

Publié le
16 juil. 2012

Juste à temps pour son 160e anniversaire et à l'heure où les grands magasins haussmanniens traversent de grandes rénovations, le Bon Marché transfère toute sa mode masculine dans la totalité de son sous-sol. Dès septembre, la surface qui lui sera consacrée atteindra 4500 m2, soit 700 de plus que lors de la précédente rénovation de Balthazar en 2010. "Regroupées en un seul espace sous forme d’appartement, toutes les facettes de l’élégance masculine seront mises en lumière avec un même esprit prescripteur", annonce Patrice Wagner, président du groupe Bon Marché. Le rez-de-chaussée maintiendra les boutiques opérées en direct par Dior Homme et Gucci, bientôt rejointes par un shop in shop Louis Vuitton attendu en 2013.


L'Homme du Bon Marché surfe à son tour sur la tendance barbier avec un mobilier vintage (photo : Le Bon Marché)

A partir de l’automne 2012, l’appellation Balthazar sera abandonnée et réservée à la seule étiquette de la marque propre du Bon Marché. A la place, le grand magasin opte sobrement pour "L’Homme", avec une majuscule. Le concept s’annonce éclectique et riche de mobilier vintage, d’œuvres d’art et d’objets design signés, répartis au fil de six espaces de vente distincts : l’Entrée, le Dressing, le Bureau, la Galerie, le Gymnase et la Bibliothèque. Côté services tout d’abord, on retiendra l’arrivée d’un barbier, d’un cireur et d'un service de conseils en mode sur rendez-vous, qui viendront s’ajouter aux voituriers et à la livraison à domicile déjà en place.

Une autre nouveauté concerne l’offre créateurs réunie dans la Galerie, qui élargira la palette de styles du Bon Marché en accueillant notamment Damir Doma et Rick Owens, ainsi que les "contemporains" Acne, Ami et Melinda Gloss. De quoi apporter une réponse masculine cohérente à l’Appartement de Mode du premier étage, lui aussi dédié à un vestiaire prescripteur. Un rayon bijoux pimentera la proposition de la Galerie, ainsi qu’un "salon de repos" qui proposera des journaux et un service de conciergerie.


Au centre de L'Homme, la Galerie, un nouvel espace créateurs (photo : Le Bon Marché)

Un nouvel escalator débouchera sur la Bibliothèque, consacrée à la mode casual et "heritage" avec un merchandising dédié au voyage. Y cohabiteront notamment Woolrich et Hartford aux côtés de John Varvatos et Ralph Lauren. Pour soigner les globe-trotters les plus épicuriens, une librairie vintage s’installera à côté d’un bar restaurant à côté de la Bibliothèque. Le Bon Marché renoue ainsi avec la restauration dans son bâtiment mode, trois ans après la fermeture du Délicabar. Ce bar restaurant accueillera à partir du mois de novembre les visiteurs en provenance ou en partance pour la future cave à vins en construction au sous-sol de la Grande Épicerie, promise quant à elle à une augmentation de 20 % de sa surface de vente. La cuisine sera gérée par les équipes de Jean-Jacques Masse, meilleur ouvrier de France cuisine et chef de la gastronomie de la Grande Épicerie. "Le nouveau concept de cave, directement accessible par La Grande Épicerie de Paris, va créer une réelle synergie entre les deux bâtiments du Bon Marché, anticipe Patrice Wagner. Ainsi, ce nouvel univers masculin accompagnera l’homme moderne dans ses choix entre diversité et essentialité."

L’escalator central du magasin, une œuvre de l'architecte Andrée Putman, conduira vers L’Entrée, qui mettra à l’honneur des griffes et créateurs invités dans un pop-up "arty". Cette zone située au cœur du niveau -1 réunira l’offre accessoires et maroquinerie, avec notamment la nouvelle ligne de sacs Monsieur Dreyfuss et le créateur Isaac Reina. Pensé comme un select store pour l’homme moderne, l’Entrée diffusera aussi une galerie d’objets high tech et culturels.
La marque propre du Bon Marché, Balthazar, occupera la section chemises et maille, baptisée le Dressing. L'offre denim premium s'installera pour sa part dans le Gymnase avec pour nouveaux leaders Rag & Bone, Levi's Vintage Clothing et Levi's Made & Crafted, ainsi que Notify et Nudie Jeans.


Le Gymnase accueillera les marques de jeans premium (photo : Le Bon Marché)

La mode "institutionnelle" occupera le Bureau, dans un cadre inspiré des années 30. On y trouvera les Italiens Brioni, Zegna, Cucinelli et Corneliani, ainsi qu’une vaste offre de souliers dans un registre chic (JM Weston, Prada, Church's) à casual chic (Pierre Hardy, Common Projects). C’est ici que seront accueillis les clients VIP dans un salon privé de 56 m2, dédié au sur mesure et à la demi mesure, mais aussi au shopping service et aux conseils en style.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com