P La valse des dirigeants d’enseignes mode bat son plein

Des nominations en cascade ont nourri l’actualité des enseignes de mode françaises ces dernières semaines. Qu’il s’agisse d’entreprises plus ou moins en difficulté ou en mutation, les actionnaires et propriétaires de chaînes d’habillement Pimkie, Camaïeu, Promod ou encore André ont tous nommé un nouveau PDG ou directeur général depuis la rentrée 2018. Et dit au revoir à un précédent dirigeant. Transition réfléchie ou tentative de la dernière chance, chaque cas a sa propre justification mais la concordance temporelle de ces recrutements suscite la réflexion, sur un marché de la mode et du textile qui a perdu en France 14 % de sa valeur en dix ans, selon les données de l’IFM.

P Ce contenu est réservé aux abonnés Premium. Merci de vous connecter ou de vous inscrire pour y accéder.

Devenez membre Premium
Mode - Prêt-à-porterDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER