×
Par
AFP
Publié le
20 sept. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Taittinger : la CGT appelle à la grève mercredi au Concorde-Lafayette

Par
AFP
Publié le
20 sept. 2005

PARIS, 20 sept 2005 (AFP) - Le syndicat CGT de Taittinger a dénoncé mardi la vente prochaine "d'un fleuron de l'industrie française et européenne" et a appellé le personnel de l'hôtel parisien Concorde-Lafayette (Porte Maillot) à la grève mercredi.

La CGT "dénonce la vente d'un fleuron de l'industie française et européenne et appelle les 700 employés de l'hôtel Concorde-Lafayette, principal établissement du groupe, à la grève mercredi dès 6h00 du matin", a indiqué à l'AFP, Diarra Sissoko, secrétaire CGT du groupe.

Le syndicat demande notamment "l'obtention de garanties sur le maintien du niveau de l'emploi" et le "versement d'une prime d'intéressement exceptionnelle de 5.000 euros par salarié si la vente a lieu".

La CGT et le comité de Groupe Taittinger ont assigné en référé la direction devant le tribunal de grande instance de Paris (TGI) pour "demander la suspension de la vente aux fonds de pensions américains Starwood Capital tant que les instances représentatives n'auront pas été informées et consultées sur cette session" a ajouté M. Sissoko.

L'audience du TGI est prévue le 27 septembre à 11h00.

Le groupe Taittinger (champagne, hôtellerie, luxe) va être racheté en majorité par la société d'investissement américaine Starwood Capital. La finalisation de cette opération devrait être effective "d'ici une semaine", avait-on précisé le 15 septembre l'AFP dans l'entourage de Starwood.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.